Globalia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Globalia
Auteur Jean-Christophe Rufin
Pays Drapeau de la France France
Genre Roman
Éditeur Gallimard
Collection nrf
Date de parution 2003
Nombre de pages 496
ISBN 2-07-073729-2
Chronologie

Globalia est un roman d'anticipation développant une dystopie (ou contre-utopie) écrit par Jean-Christophe Rufin et publié en 2003.

Argument[modifier | modifier le code]

L'action se déroule dans un futur indéterminé, en juillet 27 de l'ère globalienne, dont on sait seulement qu'elle est postérieure à la nôtre. Une sorte d'État mondial, Globalia, assure à ses citoyens la sécurité, la prospérité et une certaine forme de liberté tant qu'ils ne remettent pas en cause le système. Les « zones sécurisées » occupent principalement l'hémisphère nord, tandis que les « non-zones », essentiellement situées dans l'hémisphère sud, sont réputées inhabitées mais servent de refuge à des populations que le pouvoir central qualifie de « terroristes ». Baïkal Smith, un jeune Globalien, cherche à fuir cette société qui lui pèse. Ce jeune homme se fait enrôler dans une machination montée par Ron Altman. Celle-ci consiste à créer un ennemi public no 1 pour fédérer les Globaliens contre cette menace extérieure des « non-zones ».

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

  • Baïkal
  • Kate
  • Ron Altman
  • Puig Pujols

Grands points de réflexion[modifier | modifier le code]

  • Le besoin d’un ennemi pour la cohésion d’une société et la dérive totalitaire au nom de la lutte contre celui-ci.
  • La faiblesse du pouvoir politique face au pouvoir économique
  • La difficulté de concilier liberté et sécurité (bulles/Protection Sociale).
  • Les risques de l’étude historique et de la mémoire historique pour la paix en société.
  • La société a-t-elle le droit d’exclure des individus au nom de son bien-être (non-zones).
  • L’infantilisation des masses au nom de leur bien-être (Fête de la pluie).
  • Les risques de la jeunesse pour la société (Contrôle des naissances et crainte des déviances).
  • Le rôle des médias dans la perception de la société et sa cohésion (Mise en scène des attentats/moniteur).

Éditions[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :