Giovannino Guareschi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant italien image illustrant un journaliste
image illustrant italien image illustrant un scénariste
Cet article est une ébauche concernant un écrivain italien, un journaliste italien et un scénariste.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Giovannino Guareschi
Description de cette image, également commentée ci-après

Giovannino Guareschi

Nom de naissance Giovannino Oliviero Giuseppe Guareschi
Alias
Giovanni Guareschi
Naissance
Roccabianca, Italie
Décès (à 60 ans)
Cervia, Italie
Activité principale
journaliste
romancier
scénariste
Auteur
Langue d’écriture italien

Œuvres principales

Série Don Camillo (1948-1969)

Giovannino[1] Guareschi est un journaliste et romancier italien, né le dans le hameau de Fontanelle sur la commune de Roccabianca (Émilie-Romagne) et mort le à Cervia.

Après la création du personnage de Don Camillo en 1948, il devient l'un des auteurs les plus lus dans le monde.

Biographie[modifier | modifier le code]

Giovannino Guareschi résume ainsi sa biographie : « Ma vie a commencé en 1908 et depuis, par la force des choses, elle a continué. »[réf. nécessaire]

Après des études de droit et différents métiers comme portier et professeur de mandoline, il entre en 1936 comme caricaturiste-illustrateur à la revue satirique Bertoldo ; il en devient rédacteur en chef l'année suivante sous la direction de Giovanni Mosca (it).

En 1938, son nom apparaît dans une liste d'intellectuels et personnalités qui ont manifesté publiquement leur soutien aux lois raciales fascistes[2],[3]. Il n'est pas certain qu'il ait donné son accord à cette publication et la question reste controversée, d'autant qu'il est déporté en Pologne puis en Allemagne après l'armistice italien (8 septembre 1943).

À la libération, il fonde avec Giovanni Mosca un nouvel hebdomadaire humoristique, Candido. Lors des élections de 1948, il milite contre le Front démocratique populaire, coalition réunissait le Parti socialiste le Parti communiste italiens. De cet engagement naissent les personnages de Don Camillo, le curé non-conformiste, et Peppone, le maire communiste, dont les affrontements constituent la série Mondo piccolo[4]. « Derrière le petit monde de Don Camillo, déclare Guareschi, il y a ma maison, Parme, la plaine émilienne le long du Pô, où la passion politique s'exaspère, mais où le peuple pourtant demeure séduisant, généreux, hospitalier et plein d'humour. »

Il n'en est pas moins critique des représentants du parti au pouvoir, la Démocratie chrétienne. Il est ainsi condamnée en 1950 pour outrage au président de la République Luigi Einaudi, et en 1954 pour diffamation de l’ex-Premier ministre Alcide De Gasperi. Guareschi a été au total emprisonné pendant 409 jours pour ces faits. Il fait partie des rares journalistes italiens condamnés à de la prison[5].

En 1963, il réalise la seconde partie d'un film documentaire réalisé à partir d'archives, La Rage (La Rabbia), dont la première avait été confiée à Pier Paolo Pasolini. Trouvant le ton de Pasolini trop marqué à gauche, le producteur Gastone Ferranti décide de le contrebalancer par un auteur « de droite », Guareschi. Peu enchanté, Pasolini se fait à l'idée jusqu'à ce qu'il visionne la partie de Guareschi : la jugeant raciste, colonialiste, anticommuniste et négationniste (estimant entre autres que le procès de Nuremberg y était décrit comme une vengeance), il exige que son nom soit retiré pour en empêcher la diffusion[6].

Le 20 juillet 1968, une crise cardiaque met un terme à une carrière bien remplie.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Série Don Camillo (Mondo Piccolo)
  • Mondo piccolo : Don Camillo, Milan, Rizzoli, 1948.
    Paru en français sous le titre Le Petit Monde de Don Camillo, .
  • Mondo piccolo : Don Camillo ritorno, Milan, Rizzoli, 1952.
    Paru en français sous le titre Don Camillo et ses ouailles, .
  • Mondo piccolo : Don Camillo e il suo gregge, Milan, Rizzoli, 1953.
    Paru en français sous le titre Don Camillo et Peppone, .
  • Mondo piccolo : Il compagno Don Camillo, Milan, Rizzoli, 1963.
    Paru en français sous le titre Don Camillo à Moscou, .
  • Mondo piccolo : Don Camillo e i giovani d'oggi, Milan, Rizzoli, 1969. Publié en version intégrale sous le titre Don Camillo e Don Chichì, Milan, Rizzoli, 1996 (ISBN 88-17-66407-3).
    Paru en français sous le titre Don Camillo et les Contestataires, .
  • Gente così : Mondo piccolo (it), Milan, Rizzoli, 1980.
    Paru en français sous le titre Le Bas-pays de Don Camillo (trad. Isabelle Rabourdin), Paris, Seuil, (ISBN 2-02-006511-8).
  • Lo spumarino pallido : Mondo piccolo (it), Milan, Rizzoli, 1981.
    Paru en français sous le titre Je t'absous, don Camillo (trad. Isabelle Rabourdin), Paris, Seuil, (ISBN 2-02-006894-X).
  • Il decimo clandestino : Piccolo mondo borghese, Milan, Rizzoli, 1982.
  • Noi del Boscaccio : Piccolo mondo borghese, Milan, Rizzoli, 1983 (ISBN 88-17-65402-7)
  • L'anno di Don Camillo, Milan, Rizzoli, 1986 (ISBN 88-17-65351-9)
  • Il breviario di don Camillo, Milan, Rizzoli, 1994 (ISBN 88-17-66329-8)
  • Ciao, Don Camillo, Milan, Rizzoli, 1996 (ISBN 88-17-66062-0)
  • Tutto don Camillo : Mondo piccolo, 3 vol., Milan, Rizzoli, 1998 (ISBN 88-17-68005-2)
  • Don Camillo : Il Vangelo dei semplici, Milan, Ancora, 1999 (ISBN 88-7610-771-1)
  • Qua la mano don Camillo : La teologia secondo Peppone, Milan, Ancora, 2000 (ISBN 88-7610-870-X)
  • Don Camillo e Peppone, Milan, RCS Libri, 2007 (ISBN 978-88-486-0355-3)
Autres œuvres

En dehors des romans publiés du vivant de Guareschi, de nombreux articles, dessins et nouvelles humoristiques ont fait l'objet de publications posthumes.

  • La scoperta di Milano, Milan, Rizzoli, 1941.
  • Il destino si chiama Clotilde, Milan, Rizzoli, 1941.
  • Il marito in collegio : Romanzo ameno, Milan, Rizzoli, 1944.
  • La Favola di Natale, Milan, Edizioni Riunite, 1946.
  • Italia provvisoria : Album del dopoguerra, Milan, Rizzoli, 1947.
  • Lo zibaldino : Storie assortite vecchie e nuove, Milan, Rizzoli, 1948.
  • Diario Clandestino (1943-1945), Milan, Rizzoli, 1949.
  • Corrierino delle famiglie, Milan, Rizzoli, 1954.
  • La calda estate del Pestifero, Bologne, Il borgo, 1967.
  • Vita in famiglia, Milan, Rizzoli, 1968.
  • L'Italia in graticola, Milan, Edizioni del borghese, 1968
  • Osservazioni di uno qualunque, Milan, Rizzoli, 1988 (ISBN 88-17-65454-X)
  • Ritorno alla base, Milan, Rizzoli, 1989 (ISBN 88-17-65439-6)
  • Mondo Candido (1946-1948), Milan, Rizzoli, 1991 (ISBN 88-17-65441-8)
  • Mondo Candido (1948-1951), Milan, Rizzoli, 1992 (ISBN 88-17-65456-6)
  • Chi sogna nuovi gerani? Autobiografia, Milan, Rizzoli, 1993.
  • Vita con Gio' : Vita in famiglia e altri racconti, Milan, Rizzoli, 1995 (ISBN 88-17-66406-5)
  • Mondo Candido (1951-1953), Milan, Rizzoli, 1997 (ISBN 88-17-66408-1)
  • Un po' per gioco : Fotoappunti di Giovannino Guareschi (1934-1952), Milan, Rizzoli, 2000.
  • Attenti a quei due, Milan, Ghisetti e Corvi, 2000 (ISBN 88-8013-671-2)
  • Bianco e Nero : Giovannino Guareschi a Parma (1929-1938), Milan, Rizzoli, 2001 (ISBN 88-17-86889-2)
  • La figlia del maresciallo : Fotofumetto di Candido, Milan, Rizzoli, 2002 (ISBN 88-17-87129-X)
  • Mondo Candido (1953-1958), Milan, Rizzoli, 2003 (ISBN 88-17-99515-0)
  • Baffo racconta, Milan, Rizzoli, 2004 (ISBN 88-17-00359-X)
  • Chico e altri racconti, Parma, Monte Università Parma, 2004.
  • Mondo Candido (1958-1960), Milan, Rizzoli, 2006] (ISBN 88-17-01410-9)
  • Guareschi al Corriere (1940-1942), Milan, Fondazione Corriere della sera, 2007].
  • Guareschi e la radio (Milano, 1947-1949), Milan, Rizzoli, 2007 (ISBN 978-88-17-01950-7)
  • Il grande diario : Giovannino cronista del lager (1943-1945), Milan, Rizzoli, 2008 (ISBN 978-88-17-01997-2)
  • L'opera grafica (1925-1968), Milan, Rizzoli, 2008 (ISBN 978-88-17-02725-0)
  • Caffè antico, Alpignano, Tallone, 2008.
  • La famiglia Guareschi : Racconti di una famiglia qualunque (1939-1952), vol. 1, Milan, Rizzoli, 2010 (ISBN 978-88-17-04558-2)
  • La famiglia Guareschi : Racconti di una famiglia qualunque (1953-1968), vol. 2, Milan, Rizzoli, 2011 (ISBN 978-88-17-05327-3)
  • L'umorismo, Poschiavo, L'ora d'oro, 2015 (ISBN 978-88-941233-0-2).

Adaptations[modifier | modifier le code]

La série des Don Camillo a été adaptée avec succès au cinéma, avec Fernandel dans le rôle de Don Camillo et Gino Cervi dans celui de Peppone (sauf pour le dernier film)[7]  : Le Petit Monde de don Camillo (1952), Le Retour de don Camillo (1953), La Grande Bagarre de don Camillo (1955), Don Camillo Monseigneur (1961), Don Camillo en Russie (1965) et Don Camillo et les Contestataires (1971).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Guareschi plaisantait toujours sur le fait qu'un homme imposant comme lui avait été baptisé Giovannino (« petit Jean ») ». Cf. « Biografia Giovanni Guareschi » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?).
  2. [PDF] (it) « Eccolo l’antisemitismo fascista », sur Associazione nazionale partigiani d'Italia, ANPI,‎ (consulté le 10 juin 2009), p. 11-12
  3. Franco Cuomo, I Dieci : Chi erano gli scienziati italiani che firmarono il manifesto della razza, Milan, Baldini Castoldi Dalai, 2005, p. 202–207 (ISBN 978-88-8490-825-4).
  4. Litt. « petit monde »
  5. « Le journalisme en Italie : un tour d’horizon », ojim.fr, 11 décembre 2013.
  6. (it) « La rabbia restaurata » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), , sur Centro Studi – Archivio Pier Paolo Pasolini (cinémathèque de Bologne).
  7. En raison de la maladie de Fernandel (qui mourra quelques mois plus tard) et du retrait de Gino Cervi.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]