Don Camillo et les Contestataires

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Don Camillo et les Contestataires
Description de cette image, également commentée ci-après
Lionel Stander et Gastone Moschin
Titre original Don Camillo e i giovani d'oggi
Réalisation Mario Camerini
Scénario Giovannino Guareschi
Acteurs principaux
Sociétés de production Luigi Rovere
Pays d’origine Drapeau de l'Italie Italie
Genre Comédie
Durée 111 minutes
Sortie 1972

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Don Camillo et les Contestataires (Don Camillo e i giovani d'oggi) est un film franco-italien de Mario Camerini sorti en 1972.

Inspiré du roman-homonyme de Giovannino Guareschi et sixième opus de la saga Don Camillo, le tournage débute en 1970 sous la direction de Christian-Jaque, mais doit s'interrompre en raison de la maladie de Fernandel (qui mourra quelques mois plus tard). Les producteurs ne souhaitant pas attendre et voulant remplacer l'acteur, Christian-Jaque et Gino Cervi, pour qui un Don Camillo ne pouvait se faire sans Fernandel, quittent le tournage[1]. Il reprend quelque temps après, avec Mario Camerini à la réalisation, Gastone Moschin dans le rôle de Don Camillo et Lionel Stander dans celui de Peppone.

Synopsis[modifier | modifier le code]

1972 : dans le pays de Peppone et de don Camillo, les choses ont bien changées. Tout d'abord, une nouvelle pharmacienne est arrivée, Jole Bognoni dont le mari est lui aussi pharmacien et les deux sont communistes. Les deux rivaux historiques ont cependant bien d'autres problèmes. Le fils de Peppone porte les cheveux longs selon la mode, il est surnommé Veleno et c'est le chef des "Capelloni" de la Basse. Don Camillo a aussi une nièce, la jeune Catherine, une marseillaise française et rebelle qui se fait appeler Cat, diminutif de Caterpillar. Catherine est fiancée avec Ringo, chef de bande des Scorpion de ville, rivaux de Veleno. Elle est envoyé en Italie dans la paroisse de Don Camillo par sa mère pour être rééduquée.

La nièce de Don Camillo porte le nom de famille "Tarocci", le même utilisé par don Camillo pour se rendre en Union Soviétique "incognito" dans le film précédent. Ce qui laisse à penser que ce nom serait son véritable patronyme puisque Catherine est la fille de sa sœur, à moins qu'il ne s'agisse du nom de son beau-frère, le père de Catherine.

Don Camillo a un nouveau coadjuteur aussi en paroisse, don Francesco envoyé par la curie après le Concile de Vatican II, étant donné que le curé s'obstine encore à suivre la messe selon l'ancien rite. Ils discutent sur les problèmes sociaux.

Don Camillo est transféré dans une paroisse de montagne, à la suite du scandale en curie après l'élection de Cat au titre de Miss Unité du Parti communiste italien local pour la Fête de l'Unita. C'est finalement Don Francesco qui demande à l'Évêque d'être transféré dans la paroisse de montagne, étant donné qu'il a une crise spirituelle lorsqu'il s'éprent de la nièce de Don Camillo, et Don Camillo reste à son poste.

Si pour Don Camillo c'est un coup dur de voir sa nièce nommée Miss Unité, aussi pour Peppone ils ne manquent pas les difficultés, à cause de la création de la cellule chinoise de la part des Bognoni après que Veleno les a purgés.

Entre Veleno et Cat une histoire d'amour naît et, après beaucoup de péripéties, ils se marient. Finalement Peppone réussira à maintenir son rôle de chef communiste en pouvant continuer ainsi avec Don Camillo leur longue amitié / rivalité.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titre original : Don Camillo e i giovani d'oggi
  • Titre français : Don Camillo et les Contestataires
  • Réalisation : Mario Camerini
  • Scénario : Adriano Baracco, Leonardo Benvenuti, Mario Camerini, Piero De Bernardi et Lucio De Caro, d'après Giovannino Guareschi
  • Direction artistique : Amedeo Mellone
  • Costumes : Andrea Zani
  • Photographie : Claudio Cirillo
  • Son : Bruno Brunacci
  • Montage : Tatiana Casini Morigi
  • Musique : Carlo Rustichelli
    • Chansons : To Wake Up in the Morning et To Be a Horse de Paolo Rustichelli
  • Production : Luigi Rovere
  • Sociétés de production : Francoriz Production, Rizzoli Film
  • Sociétés de distribution : S.N. Prodis (France) ; Cineriz
  • Pays d'origine : Drapeau de l'Italie Italie / Drapeau de la France France
  • Langue originale : italien
  • Format : couleur/noir et blanc — 35 mm — son mono
  • Genre : Comédie
  • Durée : 111 minutes
  • Dates de sortie :

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Don Camillo et ses Contestataires, commencé en 1970, ce film est resté d'abord inachevé à cause de la maladie de Fernandel, qui tenait le rôle de Don Camillo, puis a échoué en 1971. Sous l'impulsion des producteurs, le film est finalement achevé avec Mario Camerini à la réalisation, Gastone Moschin dans le rôle de Don Camillo et Lionel Stander dans celui de Peppone. Don Camillo et les Contestataires sort en 1972, après la mort de Fernandel, et ne connaît pas le succès des précédents films.
  • Il s'agit du premier film de la série de Don Camillo sur l'après Mai 68 et les revendications de la jeunesse qui voulait sortir des vieux carcans et le film s'en ressent avec un Don Camillo et un Peppone, vieillissants face à une nouvelle génération rebelle incarnée par la nièce du premier et le fils du second. C'est à cette jeunesse ayant soif de nouveauté que fait référence les "Contestataires" du titre.
  • Le fils de Peppone et la nièce de Don Camillo appartiennent à des bandes rivales de motards, ce qui rappelle entre autres les films de moto, notamment américains, comme L'Équipée sauvage et Easy Rider qui devenaient très à la mode à cette époque.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]