Giovanni Battista Ramusio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Giovanni Battista Ramusio
Fonction
Ambassadeur
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
PadoueVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités

Giovanni Battista Ramusio (-) est un géographe italien.

Plan La Terra De Hochelaga Nella Nova Francia, avec à gauche, le Monte Real, plan dessiné par Giacomo Gastaldi, illustration tirée du livre Delle Navigationi et Viaggi.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Venise, il remplit diverses missions politiques en France, en Suisse, à Rome, puis est secrétaire du Conseil des Dix à Venise.

Il reste de lui un recueil de navigations et voyages intitulé Delle Navigationi et Viaggi[1], en trois volumes in-folio (Venise, 1550-1559)[2], souvent réimprimé.

Cet ouvrage est une compilation de récits géographiques dus à divers auteurs : Marco Polo, Nicolò de' Conti, Magellan, Álvar Núñez Cabeza de Vaca, Josaphat Barbaro, ainsi qu'une traduction de la Description de l'Afrique faite par Léon l'Africain (J. Temporal, Lyon, 1566)[3].

C'est dans ce recueil, sur la carte La Terra De Hochelaga Nella Nova Francia que l'on trouve situé pour la première fois le Mont Royal sous le nom de Monte Reale et la représentation schématique de la bourgade iroquoienne de Hochelaga, première agglomération de la future ville de Montréal. Les cartes de Navigationi e Viaggi sont de Giacomo Gastaldi.

La version qu'il a retenue du récit de Marco Polo a servi de base à l'édition anglaise de William Marsden (1812)[4].

Giovanni Battista a eu un fils, Paolo[2].

Notes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « J. B. Ramusio » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, (Wikisource)
  • Christine Gadrat, « Le rôle de Venise dans la diffusion du livre de Marco Polo (xive-début xvie siècle) », Médiévales, no 58,‎ (lire en ligne)
  • (en) Henry Yule et Henri Cordier, The Book of Ser Marco Polo, Londres, John Murray, (lire en ligne)