Gilbert Labelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
L'admissibilité de cet article est à vérifier (novembre 2015).
Motif : Ne remplit apparemment aucun des critères WP:NSU.
Vous êtes invité à le compléter pour expliciter son admissibilité, en y apportant des sources secondaires de qualité, ainsi qu'à discuter de son admissibilité. Si rien n'est fait, cet article sera proposé à la suppression un an au plus tard après la mise en place de ce bandeau.
Conseils utiles à la personne qui appose le bandeau

Gilbert Labelle (né le à Longueuil dans la province de Québec au Canada) est un mathématicien québécois. Il a enseigné à l'Université du Québec à Montréal (UQAM) pendant 36 ans. C'est un passionné de mathématiques. À titre d'exemples, les récréations mathématiques, les énigmes géométriques, la création de problèmes de mathématiques, les applications mathématiques liées à la vie courante n'ont plus de secret pour cet enthousiaste mathématicien qui jongle avec les nombres.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gilbert Labelle a obtenu en 1969 un Ph.D. en mathématiques avec spécialisation en analyse. Il fut boursier-chercheur au postdoctorat en mathématiques, de 1968 à 1970, à l'Université de Montréal et à l'Université de Paris (Orsay). Ses parents, Lucien Labelle (1914-1998) et Yvette Lapointe (1912-1994) furent des artistes-dessinateurs qui se marièrent le 21 août 1943 à Longueuil dans le Comté de Chambly dans la province de Québec. De plus, Gilbert Labelle a trois frères : Jacques, Denis et André qui sont tous mathématiciens[1].

Gilbert Labelle est professeur émérite de l'UQAM depuis 2006. Au cours de sa carrière d'enseignant-chercheur, il s'est spécialisé en mathématiques pures (théorie des polynômes complexes, théorie des topos, analyse numérique, combinatoire énumérative, combinatoire algébrique, topologie, théorie des catégories, etc.) et en mathématiques appliquées (processus de Galton-Watson, branching process, théorie de l'estimation, probabilité, etc.).

Déjà, aux études secondaires (l'équivalent du lycée en France), l'étudiant Gilbert Labelle publiait On particular products of functions (1962). Au baccalauréat universitaire, il publiait Escalating integrals (1965). Par la suite, de nombreux articles de recherches se sont ajoutés à ses publications.

Le professeur Labelle est superviseur du département de mathématiques de l'UQAM pour la compétition de mathématiques nord-américaine W. L. Putnam (en) depuis 1971. Il fut membre du comité d'organisation de l'Olympiade Canadienne de Mathématique (1980-1983). Monsieur Labelle fut aussi rédacteur en chef des Annales des sciences mathématiques du Québec (1986-1999). Il est membre du laboratoire de combinatoire et d'informatique mathématique (LACIM) de l'UQAM depuis 1989. Plusieurs collaborateurs écrivirent des articles de recherche avec le professeur Labelle dont, entre autres, André Joyal, Pierre Leroux[2],[3] et François Bergeron.

En 2004, le Prix Reconnaissance UQAM est décerné à Simon Plouffe, chercheur indépendant en mathématiques, qui avait été son étudiant en 1992[4], en codirection avec François Bergeron.

Membre d'associations professionnelles[modifier | modifier le code]

  • Association Mathématiques du Québec (AMQ).
  • Association Canadienne Française pour l'Avancement des Sciences (ACFAS).
  • Société Mathématique du Canada (SMC).
  • American Mathematical Society (AMS).
  • Mathematical Association of America (MAA).
  • Mensa

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1962 : lauréat du concours mathématiques du Québec organisé par la Société Mathématique du Canada (SMC), 1er prix.
  • 1964 : médaille W. L. Putnam pour avoir été classé one of the second five highest individuals à la compétition de mathématique nord-américaine W. L. Putnam.
  • 1965 : note parfaite, 950/950 au Graduate Record Examination (GRE)-(MATH) organisé par le Princeton Testing Service, New Jersey, États-Unis.
  • 1990-1991 : prix d'excellence en enseignement du réseau de l'Université du Québec, secteur sciences.
  • 1999 : prix Abel Gauthier (personnalité de l'année) de l'Association mathématique du Québec.
  • 2000 : prix Adrien Pouliot[réf. nécessaire], mention spéciale.
  • 2003 : médaille du gouverneur général du Canada remporté par son étudiant de doctorat en mathématiques Cédric Lamathe (en codirection avec le professeur Pierre Leroux[2],[3]). Thèse : spécification de classes de structures arborescentes ().
  • 2006 : nomination au titre de professeur émérite[5]. Une reconnaissance qui est le fruit d'une longue et brillante carrière tant dans l'enseignement que dans la recherche. Mais aussi pour les nombreuses et fructueuses implications sociales du professeur Labelle (camps mathématique, obtention de bourses de recherches à divers niveaux) et pour l'excellence de son parcours universitaire et de son perfectionnement professionnel. La carrière du Docteur Labelle se poursuit à travers son éméritat.

Citation[modifier | modifier le code]

« La meilleure théorie c'est la pratique. »

Références[modifier | modifier le code]

  1. leslabelle.com, nosorigines.qc.ca.
  2. a et b « Pierre Leroux (1942-2008) », sur lacim.uqam.ca.
  3. a et b Gilbert Labelle, « La carrière mathématique de Pierre Leroux », Gazette des mathématiciens, vol. 117,‎ , p. 67-74 (lire en ligne).
  4. (en) Gilbert Labelle sur le site du Mathematics Genealogy Project.
  5. « Bulletin électronique de la Faculté des sciences de l'UQAM »,‎ .

Liens externes[modifier | modifier le code]