Gianrico Carofiglio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant italien image illustrant un juriste
image illustrant italien image illustrant un homme politique image illustrant italien
Cet article est une ébauche concernant un écrivain italien, un juriste italien et un homme politique italien.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Carofiglio.
Gianrico Carofiglio
Description de l'image Gianrico Carofiglio.jpg.
Naissance (55 ans)
Bari, Pouilles, Drapeau de l'Italie Italie
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Italien
Genres

Gianrico Carofiglio, né le à Bari, est un magistrat, un écrivain et un homme politique italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Gianrico Carofiglio est le fils de l'écrivaine Enza Buono et le frère de l'écrivain Francesco Carofiglio. Il devient magistrat à Prato en 1986, puis procureur à Foggia et procureur adjoint à Bari où il est chargé des dossiers concernant la mafia. Il est élu sénateur en 2008.

Il est l'auteur de plusieurs romans de fiction, ainsi que d'essais. Il débute avec le roman Testimone inconsapevole en 2002 (Témoin involontaire), livre mettant en scène l'avocat Guido Guerrieri qui réapparaît dans quatre autres romans, tous traduits en France.

Sa pratique des prétoires lui permettent en outre de contribuer à l'enrichissement du savoir en rhétorique argumentative (L'Arte del Dubbio, 2007). Ses trois modèles d'interaction pour le contre-interrogatoire[1] (montrer que le récit ne contredit pas ma thèse, viser la qualité du témoin, dévaluer la qualité du récit) croisent les argumentations ad rem/ad hominem de la rhétorique : "Ce qui est raconté est très certainement réel, mais ne prouve rien; ce qui est raconté l'est par une personne fortement soupçonnée de pouvoir se tromper; ce qui est raconté l'est par une personne fortement soupçonnée de vouloir/devoir mentir; ce qui est raconté est incohérent ; ce qui est raconté, selon les lois de la physique, est impossible"[2].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Série Guido Guerrieri[modifier | modifier le code]

  • Testimone inconsapevole (2002)
    Publié en français sous le titre Témoin involontaire, Paris, Rivages/Noir no 658, 2007.
  • Ad occhi chiusi (2003)
    Publié en français sous le titre Les Yeux fermés, Paris, Rivages/Thriller, 2008, réédition Paris, Rivages/Noir no 847, 2012.
  • Ragionevoli dubbi (2006)
    Publié en français sous le titre Les Raisons du doute, Paris, Seuil Policiers, 2010, réédition Paris, Points Policier no 2634, 2011.
  • Le perfezioni provvisorie (2010)
    Publié en français sous le titre Le Silence pour preuve, Paris, Seuil Policiers, 2011.

Autres romans[modifier | modifier le code]

  • Il passato è una terra straniera (2004)
    Publié en français sous le titre Le Passé est une terre étrangère, Paris, Rivages/Thriller, 2009, réédition Paris, Rivages/Noir no 920, 2013.
  • Né qui né altrove. Una notte a Bari (2008)
  • Il silenzio dell'onda (2011)
    Publié en français sous le titre En attendant la vague, Paris, Seuil, 2013.
  • La sorte del bufalo (2013)
  • Il bordo vertiginoso delle cose (2013)
  • L'estate fredda (2016)

Essais et autres textes[modifier | modifier le code]

  • Il controesame, dalle prassi operative al modello teorico (1997)
  • La testimonianza dell'ufficiale e dell'agente di polizia giudiziaria, avec Alessandra Susca (2005)
  • L'arte del dubbio (2007)
  • Il paradosso del poliziotto (2009)
  • La manomissione delle parole (2010)

Nouvelles[modifier | modifier le code]

Bande dessinée[modifier | modifier le code]

Adaptation[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

  • 2007 : L'avvocato Guerrieri - Testimone inconsapevole : téléfilm italien réalisé par Alberto Sironi, d'après le roman éponyme.
  • 2007 : L'avvocato Guerrieri - Ad occhi chiusi : téléfilm italien réalisé par Alberto Sironi, d'après le roman éponyme.
  • 2010 : Crimini - La doppia vita di Natalia Blum : saison 2, épisode 1, d'après la nouvelle éponyme.

Récompenses notables[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Giancarlo Carofiglio, L'Arte del dubbio, Palermo, Sellerio,
  2. Stéphane Muras, Manuel de Polémique, Paris, Editions du Relief, , 579 p. (ISBN 978-2-35904-050-0), p. 190-191

Liens externes[modifier | modifier le code]