Germanisches Nationalmuseum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un musée image illustrant l’Allemagne
Cet article est une ébauche concernant un musée et l’Allemagne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Germanisches Nationalmuseum
Entrée principale du musée (2011)
Entrée principale du musée (2011)
Informations géographiques
Pays Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Ville Nuremberg
Adresse Kartäusergasse 1
Coordonnées 49° 26′ 54″ Nord 11° 04′ 32″ Est / 49.448333, 11.075556
Informations générales
Date d’inauguration 1852
Informations visiteurs
Nb. de visiteurs/an 405 799 (2010)
Site web http://www.gnm.de

Le Germanisches Nationalmuseum (« musée national germanique ») est un musée situé à Nuremberg en Allemagne. Fondé en 1852, il abrite une importante collection relative à la culture et à l'art germaniques, allant de l'époque préhistorique jusqu'à nos jours. Avec un fonds d'environ 1,2 million pièces, le Germanisches Nationalmuseum est le plus vaste musée d'histoire culturelle allemande.

Anciennement Germanisches Museum, il a été fondé sous l'impulsion du baron franconien Hans von und zu Aufseß (de), dont le but était de rassembler une « collection bien ordonnée de toutes les sources matérielles disponibles concernant l'histoire, la littérature et l'art allemands ». Le nom Germanisches est à comprendre dans le contexte de l'époque: une première tentative d'unification de l'Allemagne avait échoué en 1848 et l'idée était de présenter l'unité culturelle des peuples de langue allemande.

Les bâtiments intègrent les restes de l'ancienne chartreuse de Nuremberg, dissoute en 1525 et utilisée à diverses fins profanes jusqu'à ce que ses restes, alors très endommagés, soient légués en 1857 au musée.

Buste de Hans Freiherr von und zu Aufsess, façade de l'église paroissiale évangélique luthérienne à Aufseß.

Collection[modifier | modifier le code]

L'Archange Raphaël et Tobias

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Françoise Monin, « Les Tableaux des maîtres danubiens », Muséart, no 53,‎ , p.52-55

Liens externes[modifier | modifier le code]

(de) Site officiel du musée

Sur les autres projets Wikimedia :

Traduction[modifier | modifier le code]

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Germanisches Nationalmuseum » (voir la liste des auteurs).