Gerald Durrell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Gerald Durrell
Image dans Infobox.
Gerald Durrell en 1985.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
JerseyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
Gerald Malcolm DurrellVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Écrivain, biologiste, conservationniste, animateur, naturalisteVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Fratrie
Conjoints
Jacquie Durrell (en) (de à )
Lee McGeorge Durrell (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Durrell Wildlife Conservation Trust (en), université DukeVoir et modifier les données sur Wikidata
Domaine
Distinctions

Gerald Durrell, né le à Jamshedpur (Raj britannique) et mort le à Saint-Hélier (Jersey), est un naturaliste, écrivain et présentateur de télévision britannique, principalement connu pour avoir fondé le Durrell Wildlife Conservation Trust (en) et le zoo de Jersey, sur l'île de Jersey, dans la Manche, en 1958. Il est le frère cadet de l'écrivain et poète Lawrence Durrell, de Leslie Durrell et de Margaret Durrell.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né Gérard Malcolm Durrell, il a passé son enfance à Corfou, en Grèce. Il y fait la connaissance du médecin, poète, traducteur et naturaliste Theodore Stephanides, qui lui fait découvrir la richesse de la faune et de la fore de l'île. Leur amitié durera jusqu'à la mort de Stephanides, en 1983 [1].

Ses essais sont un mélange d'autobiographie et de zoologie. Écrits avec beaucoup d'humour, basés sur ses expériences personnelles, Gerald Durrell nous fait découvrir la nature avec passion, à travers son regard de naturaliste. Il fait ce faisant un important travail de vulgarisation scientifique.

Par exemple, son essai Le naturaliste en campagne (écrit en collaboration avec son épouse Lee Durrell) est une initiation à l'étude scientifique des écosystèmes : il contient tout autant des informations sur des écosystèmes forts éloignés que des expériences à faire chez soi, dans son propre jardin. Ce faisant, il introduit en douceur le lecteur dans le cœur de la démarche scientifique.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Gerald Durrell, Ma famille et autres animaux. Gallmeister, Paris (2007). (orig. My Family and Other Animals - Rupert Hart-Davis, London, 1956).
  • Gerald Durrell, La Forêt ivre. Édition Hoebëcke, Paris (1992). (orig. The drunken forest, Rupert Hart-Davis, London, 1956).
  • Gerald Durrell, Un zoo dans mes bagages. Éditions Stock, Paris (1962). (orig. A Zoo in My Luggage - Rupert Hart-Davis, London, 1960).
  • Gerald Durrell, Un zoo dans ma maison. Éditions Stock, Paris (1965). (orig. Menagerie Manor - Rupert Hart-Davis, London, 1964).
  • Gerald Durrell, Un zoo pas comme les autres. Éditions Stock, Paris (1973). (orig. Catch me a Colobus - Collins, London, 1972).
  • Gerald Durrell, L’arche immobile. Éditions Stock, Paris (1977). (orig. The Stationary Ark - William Collins Sons & Co. Ldt, London, 1976).
  • Gerald Durrell, Pigeons roses et chauves-souris dorées (Golden Bats And Pink Pigeons: A Journey to the Flora and Fauna of a Unique Island, Collins, 1977), traduit en français en 1984 chez Buchet/Chastel.
  • Gerald & Lee Durrell (1982). Le naturaliste en campagne.d'après The Amateur Naturalist 1982 Dorling Kindersley Limited, Londres ; Édition Bordas 1983.
  • Gerald Durrell, Le Aye-aye et Moi. Petite Bibliothèque Payot/Voyageurs (1992) (orig. "The aye-aye and I, A rescue expedition in Madagascar).
  • Gerald Durrell, Fééries dans l'île. (titre des premières parutions de Ma famille et autres animaux).
  • Gerald Durrell, Le Jardin des dieux, Paris, la Table ronde (2014).
  • Gerald Durrell, Les limiers de Bafut - Au pays des souris volantes, Cameroun, années 50. Édition Phébus, Paris (1997). (orig. The Bafut Beagles (en), Rupert Hart-Davis, London, 1954).

Distinctions[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]