David Attenborough

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Attenborough.
David Attenborough
David Attenborough.jpg

David Attenborough au lancement du site ARKive en mai 2003.

Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (91 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Père
Frederick Attenborough (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Richard Attenborough
John Attenborough (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Distinctions
Liste détaillée
Commandeur de l'ordre de l'Empire britannique
Commandeur de l'ordre royal de Victoria (d)
Cherry Kearton Medal and Award (en) ()
Prix Kalinga ()
Founder’s Medal (d) ()
Prix Nierenberg ()
Prix Princesse des Asturies en sciences sociales (d) ()
Médaille Bodley (en) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

David Attenborough est un rédacteur scientifique, écrivain et chercheur naturaliste britannique né le (91 ans) à Londres (Royaume-Uni). Menant une carrière professionnelle dans le monde des médias privés et publics, il a été à la fois acteur et technicien, scénariste et réalisateur, producteur privé, mais aussi journaliste télévisé, contrôleur de la chaine BBC two, responsable et cadre manager à la BBC, directeur de programme dans les années 1960 et 1970.

Il est le frère de l'acteur, réalisateur et producteur feu Richard Attenborough[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

David Attenborough naît à Isleworth, un quartier de l'ouest londonien, mais il grandit avec son frère aîné Richard et son jeune frère John, sur le campus du collège universitaire, à Leicester, où son père, Frederick, est le maître principal de la maison du collège. Ses parents, Frederick et Mary (née Clegg) participent pendant le conflit mondial au programme charitable "Kindertransport", en accueillant deux jeunes filles juives réfugiées d'Europe. Une de jeunes rescapées lui donne une belle pièce d'ambre, comportant en inclusions des insectes fossilifiés[2].

Mais David est un garçon énergique, attiré dès son enfance par l'observation, au point de constituer des collections de pierres et de fossiles, et de s'intéresser à la préservation des autres spécimens naturels. Dès l'âge de sept ans, le jeune naturaliste et muséographe en herbe émerveille la jeune Jacquetta Hawkes.

L'apprenti naturaliste ne se prive pas de fréquenter les réserves et les chercheurs de l'université, de se captiver pour les rares documentaires naturalistes qu'il voit au cinéma : à 11 ans, le jeune David apprend que le département de zoologie voisin a besoin d'un grand nombre de tritons ou de salamandres pour ces études et cours. David, reconverti en homme d'affaires, s'engage à les fournir au département en faisant payer trois pennies le petit animal. L'argent de poche est facilement gagné, mais David comprend que les savants parfois hautains sont loin du terrain, car la petite mare nourricière qu'il exploite en secret n'est qu'à quelques dizaines de mètres du département.

En 1936, David et son frère Richard assistent à une conférence de Grey Owl ou Chouette cendrée alias Archibald Belaney au Hall de Montfort à Leicester. Cet écrivain spécialiste de la faune et de la flore canadienne les sensibilise avec des exemples concrets, notamment le castor et le saumon, à la préservation de la vie sauvage et des milieux naturels partout menacés durant l'entre-deux-guerres. Richard réalise un documentaire sur Grey Owl en 1999.

David poursuit des études secondaires à Wyggeston, une "grammar school" de garçon à Leicester, et ses capacités en sciences le mènent à l'université de Cambridge en 1945, en particulier au Clare College, où il étudie la géologie et la zoologie. Il y obtient une licence en sciences naturelles. En 1947 il est appelé au service militaire et passe deux années dans la Royal Navy, affecté au nord du pays de Galles et près du Firth of Forth en Ecosse.

Après avoir servi dans la marine britannique, le jeune David envisage avec enthousiasme une carrière d'écrivain de vulgarisation scientifique, il souhaite rédiger des livres pour enfants sur des sujets naturalistes. Il épouse en 1950 Jane Elizabeth Ebsworth Oriel. David est déçu dans ses aspirations professionnelles car il ne peut réaliser des projets inédits, mais sa voix posée d'acteur amateur le sauve, il se tourne vers le monde des médias, en particulier la diffusion radiophonique en parvenant à s'imposer comme à la fois comme producteur et journaliste.

De ses premiers films géologiques, naturalistes et zoologiques des années cinquante, le public des amateurs avertis retient sa participation à la série télévisée Zoo Quest. Elle propulse son jeune auteur audacieux vers la reconnaissance et la célébrité. Celles-ci lui permettent de visiter avec une insatiable curiosité scientifique les endroits les plus reculés et les plus sauvages de la planète.

Le naturaliste quitte pourtant son univers naturaliste et sa fonction de présentateur-réalisateur-producteur de films naturalistes pour se tourner vers une ambitieuse carrière à la BBC. Le scientifique expérimenté est chargé de l'introduction de la télévision en couleurs en Grande-Bretagne. Il entame ensuite une œuvre de cadre et de rédacteur sur les deux chaînes de la BBC.

C'est dans ce cadre qu'il renoue de manière synoptique avec ses premières aventures et se décide à présenter la série mondialement célèbre, Life on Earth. Les travaux discrets qu'il avait menés sur la protection de la nature végétale et animale lui ont valu nombres de récompenses, titres et médailles officiels. En 1983, le citoyen londonien David est reçu membre de la Royal Society.

Jean Dorst, membre de l'Institut et directeur du Muséum d'histoire naturelle, a traduit et adapté son opus "La planète vivante" à destination du public francophone en 1984.

Attenborough est anobli par la reine Élisabeth II en 1985. Son épouse meurt en 1997 d'une hémorragie cérébrale. Le couple a eu deux enfants, Robert and Susan. Robert a été un maître de conférence en anthropologie du vivant à l'école d'archéologie et d'anthropologie de l'université de Canberra. Susan est une ancienne directrice d'école primaire.

Il est narrateur dans de nombreux documentaires animaliers pour la BBC, et notamment la série Wildlife on One.

Au cours de soixante ans de carrière, sir David Attenborough avec l'aide de ses multiples équipes de tournage de documentaires naturalistes ou animaliers a employé une large gamme de techniques de plus en plus sophistiquées, à des fins d'enregistrements et de prise de vue et/ou d'images, mais aussi de sons ... pour réaliser des films, d'abord en noir et blanc puis en couleur, puis de la HD à la 3D, avec images de synthèse ou recomposées... [3]

Son engagement auprès de la planète[modifier | modifier le code]

Il se prononça maintes fois en faveur du développement durable de la Terre, et ne cessa de proposer des solutions écologiques face aux problèmes de consommation du monde moderne. Sa théorie sur la population mondiale rencontra de nombreux échos ; il écrivit notamment : « Au lieu de contrôler l'environnement de la planète pour le bénéfice de la population, peut-être devrions-nous contrôler la population pour assurer la survie de notre environnement. »

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme scénariste[modifier | modifier le code]

Comme producteur[modifier | modifier le code]

Comme acteur[modifier | modifier le code]

Distinctions et prix[modifier | modifier le code]

Plusieurs taxons lui ont été dédiés :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Son plus jeune frère, John, a été un cadre du fabricant automobible italien Alfa Romeo.
  2. Toujours aussi ému par ce don cinquante années plus tard, il réalise le programme documentaire The Amber Time Machine, où il explique que les formes de piégeage du vivant, par la sève des pins, à l'origine de l'ambre, ou le bitume, ou les traces sur argiles... sont des machines à remonter le temps.
  3. David Attenborough et les secrets des films animaliers", documentaire de 90 minutes produit en 2012, diffusé en version française le dimanche 7 mai sur FRANCE 5 à 15 h 30 Voir diffusion France 5
  4. Guide aux épisode de l'émission L'aventure de la vie. Voir aussi: l'Article de Wikipédia anglais
  5. London Gazette : no 50154, p. 1, 15-06-1985

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • The living Planet, Williams Collins Sons & Co Ltd Publishers, copyright David Attenborough Productions Ltd, 1984.
  • David Attenborough, Jean Dorst, La planète vivante de l'insolite... au merveilleux, Delachaux & Niestlé, Neuchâtel-Paris, 338 pages. [Traduction et adaptation française en 1985 de l'ouvrage anglais The Living Planet par Jean Dorst]. (ISBN 2-603-00563-4)

Liens externes[modifier | modifier le code]