Georges Tarabichi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Georges Tarabichi est un penseur, critique littéraire et traducteur syrien, né à Alep en Syrie en 1939 mort le 16 mars 2016[1] à Paris en France[2]. Directeur de la radio de Damas dans les années 1963-1964, il fut directeur de rédaction de la Revue d’Études Arabes de 1972 à 1984, puis rédacteur en chef de la revue al-Wahda (= L'Unité) de 1984 à 1989. Il résida au Liban mais dut quitter le pays à cause de la guerre civile. Il habita depuis en France.

Il est connu[3] pour ses nombreuses traductions en arabe des œuvres de Sigmund Freud, Georg Wilhelm Friedrich Hegel, Jean-Paul Sartre, Simone de Beauvoir et bien d'autres philosophes. Ses travaux sont axés sur le marxisme, le nationalisme et la critique littéraire du roman arabe. Il a été l'un des premiers critiques littéraires à aborder la littérature et le discours intellectuel arabes contemporains par le prisme de la psychanalyse.

Il s'est surtout fait connaître[4] par son projet de critique de l'œuvre du philosophe marocain Mohamed Abed Al-Jabri. L'œuvre principale de ce dernier, publiée en quatre volumes de 1984 à 2000, s'intitulant Critique de la raison arabe, Georges Tarabichi a intitulé son œuvre Critique de la Critique de la raison arabe. Il y fit montre d'une opposition sans concession au modèle épistémologique défendu par Mohamed Abed Al-Jabri voulant que la philosophie arabe orientale soit fondée sur l'irrationalisme, représenté par le Néoplatonisme des Al-Fârâbî, Ikhwan al-Safa, Avicenne, ou encore Al-Ghazâlî, et que la philosophie andalou-maghrébine soit fondée sur le rationalisme, représenté par l'Aristotélisme des Avempace, Ibn Tufayl, Averroès, ou encore Abû Is-hâq Ash Shâtibî. Dans cette vaste étude, il essaya d'harmoniser l'essence de la "philosophie" arabe médiévale, tout en proposant de démanteler un à un les concepts forgés par Mohamed Abed Al-Jabri qu'il accusa à maintes reprises d'amateurisme et d'incompétence. Ce travail de critique lui demanda vingt années d'études qu'il publia en cinq tomes :

  • Tome 1 : La théorie de la raison arabe (Nadariyat al-'aql al-'arabi),
  • Tome 2 : Problématiques de la raison arabe (Ishkâliyât al-'aql al-'arabi) 1998,
  • Tome 3 : L'unité de la raison arabe (Wahdat al-'aql al-'arabi) 2002,
  • Tome 4 : Le recul de la raison dans l'islam (Al-'aql al-mustaqîl fî al-islam) 2004,
  • Tome 5 : De l'islam du Coran à l'islam du hadîth (Min islam al-qurân ilâ islam al-hadîth) 2010.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • ((ar)) Sartre et le marxisme, 1963.
  • ((ar)) Le marxisme et le nationalisme, 1969.
  • ((ar)) Le conflit sino-soviétique, 1969.
  • ((ar)) La stratégie révolutionnaire de la lutte des classes, 1970.
  • ((ar)) Le marxisme et l'idéologie, 1971.
  • ((ar)) Le jeu du rêve et de la réalité: Étude de l'œuvre de Tawfiq al-Hakim, 1972.
  • ((ar)) Dieu dans le voyage symbolique de Naguib Mahfouz, 1973.
  • ((ar)) Orient et Occident, virilité et féminité: étude sur la crise de la sexualité et de la civilisation dans le roman arabe, 1977.
  • ((ar)) La littérature, de l'intérieur, 1978.
  • ((ar)) La symbolique de la femme dans le roman arabe, 1981.
  • ((ar)) Le Complexe d'Œdipe dans le roman arabe, 1982.
  • ((ar)) La virilité et l'idéologie de la virilité dans le roman arabe, 1983.
  • ((ar)) Une femme contre le féminisme: étude de l'œuvre de Nawal el Saadawi à la lumière de la psychanalyse, 1984.
  • ((ar)) Dictionnaire des philosophes, 1987.
  • ((ar)) Les intellectuels arabes et l’héritage: psychanalyse d'une névrose collective, 1991.
  • ((ar)) Critique de la Critique de la raison arabe (1): La théorie de la raison arabe, Dâr al-Sâqî.
  • ((ar)) Le massacre de l'héritage dans la culture arabe contemporaine, Dâr al-Sâqî, 1993.
  • ((ar)) Les rapprochements de l'inconscient dans le roman arabe, Dâr al-Âdâb, 1994.
  • ((ar)) Les destins de la philosophie entre christianisme et islam, Dâr al-Sâqî, 1998.
  • ((ar)) Critique de la Critique de la raison arabe (2): Problématiques de la raison arabe, Dâr al-Sâqî, 1998.
  • ((ar)) Sur la culture de la démocratie, Dâr al-Talî'a, 1998.
  • ((ar)) De la renaissance au retour en arrière: Déchirements de la culture arabe à l'époque de la mondialisation, Dâr al-Sâqî, 2000.
  • ((ar)) Critique de la Critique de la raison arabe (3): L'unité de la raison arabe, Dâr al-Sâqî, 2002.
  • ((ar)) Critique de la Critique de la raison arabe (4): Le recul de la raison dans l'islam, Dâr al-Sâqî, 2004.
  • ((ar)) Le dédoublement de la raison: étude analytico-psychologique des écrits de Hassan Hanafî, 2005.
  • ((ar)) Hérésies: sur la démocratie, la laïcité, la modernité et le refus arabe, Dâr al-Sâqî, 2006.
  • ((ar)) Hérésies (2): De la laïcité comme une problématique islamo-islamique, Dâr al-Sâqî, 2008.
  • ((ar)) Le miracle ou le sommeil de la raison en islam, Dâr al-Sâqî, 2008.
  • ((ar)) De l'islam du Coran à l'islam du hadith, Dâr al-Sâqî, 2010.

Traductions de la langue française[modifier | modifier le code]

Sigmund Freud[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. http://www.breakingnews.com/topic/george-tarabichi/
  2. Yves Gonzalez-Quijano, « Georges Tarabichi (1/2) : la dernière étape d’un homme qui a vu sa patrie disparaître. », sur www.openedition.org, (consulté le 26 mai 2017)
  3. Rencontre avec un traducteur en arabe: Georges Tarabichi
  4. Al-Ahdât al-Maghribiya (Quotidien marocain) du 25/5/2004.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Entretien enregistré avec Georges Tarabichi par Radio Orient (en arabe)