Georges Bayeux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Georges Bayeux
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 39 ans)
CaenVoir et modifier les données sur Wikidata
Activités

Georges Bayeux est un avocat et écrivain français. Né à Caen le 8 octobre 1752, il y est massacré le 6 septembre 1792[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Avocat à Caen et à Rouen (1775)[2], premier commis des finances sous Necker[3], il devint procureur-général syndic du Calvados à la Révolution française[4]. En janvier 1792, il fait libérer des gentilshommes qui s'étaient affrontés avec la garde nationale sur la place Saint-Sauveur de Caen[4]. Considéré alors comme suspect et accusé d'entretenir un correspondance avec des émigrés et avec Montmorin et de Lessart, il est emprisonné au château de Caen[4]. Le 6 septembre, il est conduit à l'ancienne abbaye aux Hommes, siège du directoire ; mais arrivé place Fontette, il est massacré par la foule[4], tout comme le sont Montmorin et de Lessart à Paris et Versailles[5].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Réflexions sur le règne de Trajan (1787)
  • Essais académiques (1785)

On lui doit aussi une traduction des Fastes d'Ovide (4 vol. 1783-1788).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François-Simon Cazin, Journal d'un touriste en Basse-Normandie, 1863, p. 54
  2. Charles d'Héricault, Revue de la révolution, vol. 9, 1887, p. 442
  3. Mortimer Ternaux, Histoire de la terreur, 1792-1794, vol. 3, 1868, p. 335
  4. a, b, c et d Guillaume-Stanislas Trébutien, Caen : son histoire, ses monuments, son commerce & ses environs, 1860, pp. 49–50
  5. Louis Charles Dezobry et Théodore Bachelet, Dictionnaire de biographie, t. 1, Ch.Delagrave, 1876, p. 244