Georges-L. Godeau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Georges-Louis Godeau)
Georges-L. Godeau
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
(à 77 ans)
Niort
Nom de naissance
Léon Georges Godeau
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinctions

Georges-Léon Godeau, qui signait ses textes Georges L. Godeau, né à Villiers-en-Plaine (Deux-Sèvres) le et mort le à Niort[1], est un poète français.

Sa vie se déroule près de Niort dans le Marais Poitevin. Il est ingénieur des Travaux publics de 1943 à 1981.

Ses textes, généralement en prose, sont des tableaux de la vie quotidienne de gens de tous genres et de tous âges, avec une nette préférence pour le petit peuple de sa province. Il les fait paraître dans des journaux et des revues de toutes sortes, depuis L'Agriculteur des Deux-Sèvres, Le Journal paroissial de Limoges, L'Équipe et La Croix, jusqu'à la NRF, Esprit, Europe, Théodore Balmoral. Il les recueille dans près d'une vingtaine d'ouvrages, dont le premier à être abouti, Les Mots difficiles, paraît en 1962 chez Gallimard.

Sa poésie a été traduite en plusieurs langues, dont le japonais (plus de 500 poèmes), l'ukrainien[2], le russe et l'allemand. Il reçut le prix Max-Pol-Fouchet.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Javelines, poèmes, avant-dire de Paul Bay, Paris, la Tribune des poètes, 1953.
  • Rictus, Paris, Revue Quo vadis, 1956.
  • Myriella, avec un prélude de Louis de Gonzague-Frick, Niort, les Héliades, 1956, prix Alfred-de-Pontécoulant de l’Académie française en 1957.
  • Vent de rien, Édition le Pain du pauvre, 1958.
  • Les Mots difficiles, Gallimard, 1962.
  • Les Foules prodigieuses, Chambelland, 1970.
  • Le Fond des choses, éditions Saint-Germain-des-Prés, 1974.
  • À tête reposée, Éditions de la Mule, 1978.
  • Quand les jours, La Corde Raide, 1979.
  • Venez, je vous emmène, Éditions Ouvrières, 1979.
  • Déjà, L'Apprentypographe, 1983.
  • D'un monde à l'autre, Ipomée, 1984.
  • Carton, Le Pavé, 1984.
  • Votre vie m'intéresse, anthologie, Le Dé bleu, 1985, rééd. 2000.
  • C'est comme ça, Le Dé bleu / Le Castor astral, 1988.
  • Avec René Char, Le Dé bleu, 1989.
  • L'Œil écrit, Catalogue d'exposition, Bibliothèque municipale de Niort et Centre d'Action culturelle du Moulin du Roc, 1989.
  • Après tout, Le Dé bleu, 1991.
  • Rencontre avec Georges L. Godeau, Catalogue d'exposition, Bibliothèque municipale d'Anglet, 1992.
  • Le Bon Temps, in La Nouvelle revue Française, n° 497, Gallimard, , pp. 1-19.
  • On verra bien, avec une présentation en quatrième de couverture par Yves Leclair, Le Dé bleu, 1995.
  • La Vie est passée, Le Dé bleu, 2002.

Bibliographie :

  • Dossier spécial Georges L. Godeau : La Nouvelle Revue Française, no 497, Gallimard, , pp. 1-91.
  • Yves Leclair, "Georges-Louis Godeau", Dictionnaire de Poésie de Baudelaire à nos jours, Paris, P.U.F., 2001.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. État civil sur le fichier des personnes décédées en France depuis 1970
  2. Годо Жорж-Леон. Магнітне поле : поезії в прозі / пер. Віктора Мотрука. — Ужгород : Видавництво Олександри Гаркуші, 2009. — 218 с. — (ISBN 978-966-8946-86-8).