George Brown (politicien britannique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
George Brown
George Brown, 1967.jpg
Fonctions
Secrétaire d'État des Affaires étrangères
-
Michael Stewart (en)
Michael Stewart (en)
Membre du 44e Parlement du Royaume-Uni (d)
Belper (en)
-
Premier secrétaire d'État
-
Michael Stewart (en)
Vice-Premier ministre du Royaume-Uni
-
Secrétaire d'État aux affaires économiques (en)
-
-
Michael Stewart (en)
Membre du 43e Parlement du Royaume-Uni (d)
Belper (en)
-
Chef de l'opposition officielle
-
Secrétaire d'État à l'Intérieur du cabinet fantôme
-
Patrick Gordon Walker (en)
Frank Soskice (en)
Leader adjoint du Parti travailliste (en)
-
Membre du 42e Parlement du Royaume-Uni (d)
Belper (en)
-
Membre du 41e Parlement du Royaume-Uni (d)
Belper (en)
-
Membre du 40e Parlement du Royaume-Uni (d)
Belper (en)
-
First Commissioner of Works (en)
-
Richard Stokes (en)
David Eccles Eccles (en)
Membre du 39e Parlement du Royaume-Uni (d)
Belper (en)
-
Membre du 38e Parlement du Royaume-Uni (d)
Belper (en)
-
Membre du Conseil privé du Royaume-Uni
Membre de la Chambre des lords
Titre de noblesse
Pair à vie (en)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 70 ans)
TruroVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Britannique, Britannique (jusqu'au )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Autres informations
Parti politique
Titre honorifique
Le très honorable

George Brown, baron George-Brown, né le à Lambeth en Londres et mort le à Truro en Cornouailles, est un homme politique britannique travailliste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Après avoir été nommé responsable du département des affaires économiques créé en 1964, Brown occupe les fonctions de ministre des Affaires étrangères au sein du gouvernement Wilson, de 1966 à 1968[1].

Il est leader adjoint du parti travailliste entre 1960 et 1970[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Anne-Marie Motard, « Les travaillistes de 1964 à 1970 : consensus ou discorde ? », dans Les années Wilson, 1964-1970, Éditions du Temps, (ISBN 2-84274-041-6), p. 25