Georg Friedrich Kersting

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre image illustrant allemand
Cet article est une ébauche concernant un peintre allemand.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Georg Friedrich Kersting
Kersting - Selbstbildnis.jpg

Georg Friedrich Kersting
Autoportrait, 1814

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 61 ans)
MeißenVoir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Formation
Œuvres réputées

Georg Friedrich Kersting, né le à Güstrow, dans le duché de Mecklembourg-Schwerin, et mort le (à 61 ans), est un peintre et dessinateur allemand, surtout connu pour ses peintures d'intérieur de l'époque Biedermeier et par son association avec son compatriote, l'artiste Caspar David Friedrich.

Biographie[modifier | modifier le code]

Georg Friedrich Kersting, fils d'un vitrier, est issu d'une modeste famille nombreuse habitant près de Rostock dans le duché de Mecklembourg-Schwerin au nord de l'Allemagne actuelle. Il étudie à l'Académie royale des beaux-arts du Danemark entre 1805 et 1808, où il adopte la clarté visuelle de l'école contemporaine danoise et y reçoit une médaille d'argent en dessin. Kersting s'établit à Dresde en 1808, où il s'engagera en 1813 dans le Lützowsches Freikorps, une force volontaire de l'armée prussienne. Il part en Pologne en 1814 et y exerce l'emploi de maître de dessin. Kersting s'établit ensuite à Meißen en 1818, où il se marie. Cette même année, il devient l'artiste en chef d'une manufacture de porcelaine Biedermeier et y est reste jusqu'à la fin de sa vie.

Descendance[modifier | modifier le code]

Georg Friedrich Kersting épouse en 1818 Agnes Sergel de Dresde qui lui donnera quatre enfants, Ernst, Richard (chimiste à Riga), Hermann et Ännchen.

Portraits de ses enfants par Georg Friedrich Kersting

Œuvre[modifier | modifier le code]

Peintures et dessins[modifier | modifier le code]

Porcelaine de Saxe[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]