Julius Schnorr von Carolsfeld

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Julius Schnorr von Carolsfeld
Image dans Infobox.
Portrait de Julius Schnorr von Carolsfeld
par Hugo Bürkner (de)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
DresdeVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Ancien cimetière Sainte-Anne de Dresde (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Julius Veit Hans Schnorr von CarolsfeldVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Père
Mère
Christina Juliana Hempel (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Ludwig Schnorr von Carolsfeld (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfant
Autres informations
A travaillé pour
Mouvement
Maître
Distinctions
Ordre Pour le Mérite pour les sciences et arts (d)
Ordre bavarois de Maximilien pour la science et l'art ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Carolsfeld.jpg
Tombe de Julius Schnorr von Carolsfeld et de son fils Ludwig.

Julius Veit Hans Schnorr von Carolsfeld (Leipzig, Munich, ) est un peintre et graveur allemand, représentatif du mouvement nazaréen.

Il est l'auteur de nombreuses œuvres d'inspiration biblique. À 17 ans, il entra à l'Académie des beaux-arts de Vienne, puis travailla à Rome et ensuite à Munich pour le roi Louis Ier de Bavière. Il reçut également des commandes du Royaume-Uni, en particulier pour la cathédrale Saint-Paul de Londres.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils cadet et élève du peintre Veit Hanns Schnorr von Carolsfeld (1764-1841), frère cadet des peintres Ludwig Ferdinand (en) (1788-1853) et Eduard Schnorr von Carolsfeld (1790-1819), Julius Schnorr von Carolsfeld fait partie d'une famille d'artistes.

Il est élève à la Thomasschule de Leipzig, puis à l'Académie des beaux-arts de Vienne, à partir de 1811. Il fait partie du cercle d'amis de Ferdinand Johann von Olivier et du mouvement nazaréen. Il entre en mars 1817 dans l'union de Saint-Luc (Lukasbund) formée par les peintres nazaréens et en été 1817 voyage avec Olivier et son frère Ferdinand Ludwig dans la région de Salzbourg, où il peint des paysages, et poursuit son voyage à l'automne en Italie avec le poète Wilhelm Müller. Il visite Venise et Florence et atteint Rome en janvier. C'est à Rome qu'il fait la connaissance de Carl Gottlieb Peschel en 1826.

Il est nommé par le roi Louis Ier de Bavière professeur à l'Académie des beaux-arts de Munich en 1827. Il reçoit en 1842 l'Ordre civil pour le Mérite pour les sciences et les arts. Il est nommé professeur à l'École supérieure des beaux-arts de Dresde en 1846 et dirige la Gemäldegalerie Alte Meister de cette même ville.

Son fils, Ludwig, est le premier ténor à chanter le rôle de Tristan. il épouse en 1860 la cantatrice Malvina Garrigues qui créera la rôle d'Isolde. Il meurt prématurément en 1865. Il est enterré au vieux cimetière Sainte-Anne de Dresde.

Julius l'y rejoint sept ans plus tard.

Sélection d'œuvres[modifier | modifier le code]

  • Les Parents de Jean visitant la famille du Christ, 1817, huile sur toile, 123 × 102 cm, Berlin, Alte Nationalgalerie[1]
  • Annonciation, 1818, huile sur toile, 120 × 92, Alte Nationalgalerie, Berlin.
  • Les Noces de Cana, 1820, huile sur toile, 138,5 × 208 cm, Hambourg, Kunsthalle.
  • La Fuite en Égypte, 1828, huile sur bois, 120,5 × 114 cm, Düsseldorf, Museum Kunstpalast.
  • Ruth dans le champ de Booz, 1828, huile sur bois, 59 × 70, Londres, National Gallery [1].

Illustrations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Exposition au Louvre, « De l’Allemagne 1800-1939, de Friedrich à Beckmann », Dossier de l’art, vol. Hors série, no 205,‎ , p.38

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]