Geoffroy de Mellon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Geoffroy de Mellon
Biographie
Naissance
Date et lieu inconnusVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Activité
Octave Penguilly L'Haridon, Combat de 30 chevaliers bretons contre 30 chevaliers anglais,
le près de Josselin
(1857), Musée des beaux-arts de Quimper

Geoffroy de Mellon, seigneur de Mellon en Pacé, écuyer, fut tué le à Guillac (Morbihan, entre Josselin et Ploërmel), au cours du fameux combat des Trente, pendant la guerre de Succession de Bretagne.

Combat des Trente[modifier | modifier le code]

32 combattants franco-bretons, partisans de Charles de Blois, affrontent 32 combattants anglo-germano-bretons, partisans de Jean de Montfort.
Geoffroy de Mellon figure dans le camp franco-breton, qui remportera la victoire à l'issue du combat.

Il est tué au premier choc du combat :

À la première, fut grand le déconfort,
Charruel s'y fut pris, Geffroy Mellon fut mort

— Poème du Combat des Trente

Famille[modifier | modifier le code]

Il est présumé appartenir à la famille de Mellon, dont les armes et devise sont :

  • Blason : D'azur à trois croix pattées d'argent, 2 et 1
  • Devise : Crux Spes Mea

Odonymie[modifier | modifier le code]

Une rue moderne de Pacé porte le nom de Geoffroy de Mellon.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Prosper Levot dir., Biographie bretonne : recueil de notices sur tous les Bretons qui se sont fait un nom, soit par leurs vertus ou leurs crimes, soit dans les arts, dans les sciences, dans les lettres, dans la magistrature, dans la politique, dans la guerre, etc., depuis le commencement de l'ère chrétienne jusqu'à nos jours, t. II, Vannes, Cauderan, 1852, p. 453-455 (en ligne).
  • Pol Potier de Courcy, Le Combat de trente Bretons contre trente Anglais, Saint-Pol-de-Léon, 1857, p. 54 (en ligne).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]