Geneviève Granger

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Granger.
Geneviève Granger
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 90 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Maîtres
Conjoint
Pierre Chanlaine (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction

Geneviève Granger, née à Tulle le et morte à Paris le , est une sculptrice, céramiste et médailleuse française[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Geneviève Granger est l'élève d'André Paul Arthur Massoulle (1851-1901) et d'Ernest Henri Dubois (1863-1930)[2].

Elle est sociétaire de la Société des artistes français depuis 1899[2]. Elle obtient une mention honorable au Salon de 1899 et une médaille de troisième classe au Salon de 1901[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Sculpture d'édition[modifier | modifier le code]

  • Femme au lévrier, faïence craquelée[20].
  • Nu, céramique émaillée[21].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Collectif, Au creux de la main, la médaille en France aux XIXe et XXe siècles, Bibliothèque nationale de France, Skira Flammarion, 2012.
  2. a b c d et e Emmanuel Bénézit, Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs, tome 5, Éditions Gründ, 1976, p. 167.
  3. Culture.fr
  4. Culture.fr
  5. Culture.fr
  6. Culture.fr
  7. Culture.fr
  8. Culture.fr
  9. Culture.fr
  10. Culture.fr
  11. Culture.fr
  12. Culture.fr
  13. Culture.fr
  14. Culture.fr
  15. Culture.fr
  16. Culture.fr
  17. Culture.fr
  18. Culture.fr
  19. Culture.fr
  20. ProAntic.com
  21. Phoenix Art Deco sculptures

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]