Genetta tigrina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Genette tigrine

La Genette tigrine (Genetta tigrina) est un mammifère carnivore, lié au Linsang africain et à la Civette.

Répartition[1],[2][modifier | modifier le code]

Elle se trouve en Afrique subsaharienne, du Sénégal à la Somalie, et au sud en Namibie et en Afrique du Sud. Cependant, elle est absente des zones arides du sud-ouest du continent. Elle apprécié les forêts pluvieuses, la végétation riveraine et secondaire, les forêts claires humides et diverses mosaïques de forêts.

Description brève[1],[2][modifier | modifier le code]

C’est une genette africaine (car il y en a d’autres : la genette d’Europe, avec une répartition proche et assez similaire à la différence que ses tâches sont plus alignées et de même forme / la genette d’Angola / la genette servaline / ou encore la genette géante). Sa taille est d’environ 80-110 cm dont la moitié est constituée par la queue. Le ‘poids’ varie de un à 3,5 kg. Les pattes sont assez courtes, et la crinière dorsale mal définie. Les tâches noires multiples sur sa fourrure brun gris à jaunâtre sont assez irrégulières en forme, taille et répartition. Sur la queue se dessinent des anneaux noirs, mais qui ne sont pas bien rectilignes (contrairement à sa cousine la genette d’Europe). Elle se nourrit essentiellement de rongeurs, mais plus d'invertébrés et de fruits que sa cousine.

Genette tigrine (Parc national Kruger, Afrique du Sud)

Taxinomie[modifier | modifier le code]

La genette tigrine a été décrite en 1776 par Johann Christian Daniel von Schreber sous le protonyme Viverra tigrina[3].

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Schreber, 1776 : Die Säugethiere in Abbildungen nach der Natur mit Beschreibungen, 3(17): pl. 115 [1776]; Viverra tigrina 3(25): 425 [1777]. Wolfgang Walther, Erlangen[3].

Écologie et comportement[modifier | modifier le code]

Genette tigrine de nuit dans un arbre (Parc national Kruger, Afrique du Sud)

Comme les autres espèces de son genre Genetta, elle est nocturne et arboricole.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Tom Jamonneau et Robin Zarour, Guide naturaliste de la Dodo, non publié
  2. a et b Jonathan Kingdon, Guide des mammifères d'Afrique : plus de 300 espèces illustrées, Delachaux et Niestlé, (ISBN 978-2-603-02014-2 et 2-603-02014-5, OCLC 938199604, lire en ligne)
  3. a et b Schreber, von, J. C. D. 1776. Die Säugethiere in Abbildungen nach der Natur mit Beschreibungen, 3(17): pl. 115 [1776] (planche); Viverra tigrina 3(25): 425 [1777] (texte). Wolfgang Walther, Erlangen.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :