GOV (application)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article est orphelin. Moins de trois articles lui sont liés (février 2015).

Aidez à ajouter des liens en plaçant le code [[GOV (application)]] dans les articles relatifs au sujet.

GOV
GOV, la météo de l'opinion
GOV, la météo de l'opinion

Développeurs Bobby Demri
Pierre-Alexandre Teulié
Première version Janvier 2014
État du projet Actif
Environnement iOS, Android
Site web http://www.gov-app.com

GOV (La Météo de l'opinion) est une application mobile gratuite, disponible sur iOS, Android et Facebook. Elle a été créée en par Bobby Demri et Pierre-Alexandre Teulié[1].

L'application permet à tous les citoyens de voter chaque jour pour tous les hommes et femmes politiques du gouvernement et de l'opposition. Les citoyens peuvent également réagir en temps réel aux propositions de la communauté et lancer leurs propres sondages.

Présentation[modifier | modifier le code]

À la suite des Printemps arabes[2], au cours desquels les réseaux sociaux ont joué un rôle décisif dans les soulèvements, Bobby Demri et Pierre-Alexandre Teulié créent l’application GOV. Ils décident d'offrir aux citoyens une plateforme pour exprimer leurs opinions sur les grandes questions de société[3].

Le concept de GOV est de noter les dirigeants politiques au quotidien « en prenant le pouls de la société en temps réel »[4], en fonction de l'actualité, à l’aide d’un système « bonus-malus ». Il propose aussi aux utilisateurs de lancer des sondages sur des questions de société. La communauté est ensuite amenée à voter "pour" ou "contre" ces débats. L'application veut « permettre à tous ceux qui se sentent exclus de la politique de faire entendre leur voix » sur des sujets qui les concernent, hors de temps électoraux[5],[6],[7]. Cet l'objectif, louable, l'application n'est actuellement disponible que pour les smartphones, réduisant d'autant la possibilité de participer, à une frange réduite de la population[3].

L'interactivité de l'application s'effectue dans trois directions :

  • noter les personnalités politiques qui font l'actualité,
  • donner son opinion (choix binaire pour/contre ou oui/non) sur des sondages d'actualité,
  • créer un sondage d'actualité[8].

Historique[modifier | modifier le code]

En décembre 2013 GOV lance la première Version beta en France[9].

GOV et Fred & Farid Group[modifier | modifier le code]

En juin 2014, entrée au capital de Fred & Farid Group (groupe publicitaire)[10].

GOV en Tunisie[modifier | modifier le code]

En octobre 2014, GOV lance une version tunisienne pour les élections présidentielles[11]. En 30 jours, 800.00 opinions sont exprimées sur l'application[12]. Lors de l’élection, l’application est utilisée par plusieurs candidats comme Béji Caïd Essebsi, Abdelkader Labbaoui et Slim Riahi [13].

GOV et Clear Channel[modifier | modifier le code]

À l'occasion de la COP21, GOV en partenariat avec le Groupe Clear Channel a lancé une opération visant à inciter les français à prendre part au débat sur la COP21. Sur près de 7000 panneaux publicitaires, GOV a diffusé en temps réel dans la rue les attentes des français pour le climat. Pour la première fois en France, les français ont pu donner leur avis sur des panneaux tactiles. Plusieurs personnalités ont participé à l'opération dont Jacques Attali, Pierre Gattaz, Arash Derambarsh[14]...

Prix et récompenses[modifier | modifier le code]

Depuis son lancement, l'application a remporté de nombreux prix et récompenses, notamment :

  • Webby Award 2016 [15]
  • Shortlist Mobile Cannes Lions 2015[16]
  • Shortlist Cyber Cannes Lions 2015[17]
  • Innovation Digitale 2015[18]
  • Gold Eurobest Mobile[19]
  • Silver Eurobest Application[20]
  • Bronze Use of a social media London International Awards[21]

Usage[modifier | modifier le code]

L’application est disponible sur iOS et Android en France et sur Facebook en Tunisie. Elle est gratuite et sans publicité.

Les principales critiques[modifier | modifier le code]

Selon son concepteur, l'application est présentée comme un outil permettant aux exclus de la politique de faire entendre leur voix. Mais l'application GOV restreint drastiquement l'expression politique des participants :

  • Le débat posé par le sondage doit tenir en 140 caractères.
  • La participation à un sondage se résume à un choix binaire et réducteur (oui/non), sans nuance possible sans faculté de commenter.
  • La dimension sociale est réduite au partage des statistiques proposées par l'application.
  • La représentativité des participants est réduite aux mobinautes : public masculin et technophile.
  • Interrogation sur la légitimité du panel des hommes/femmes politiques choisis par les concepteurs (Dominique Strauss-Kahn et Christine Lagarde sont présents dans l'application alors qu'absents de la vie politique française)[22].
  • Le manque de transparence concernant le modèle économique de l'application (gratuite).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Marie Visot, « Bobby Demri et Pierre-Alexandre Teulié, les démocrates digitaux », Le Figaro,‎ (ISSN 0182-5852, lire en ligne)
  2. « Une application iPhone née du Printemps arabe »,‎
  3. a et b Théa Ollivier, « GOV, l'application pour noter les dirigeants politiques », Le Figaro,‎ (consulté le 20 janvier 2015)
  4. « GOV, c’est le pouls de la société en temps réel »,‎
  5. Découvrez GOV, l’application sociale des citoyens pour noter les dirigeants politiques en temps réel, Blog du Communicant - 4 décembre 2013
  6. Gov Tunisie: une appli pour impliquer les jeunes dans la politique, RFI - 14.11.2014
  7. Marlène Duretz, « Sauf avis contraire », Le Monde,‎ (consulté le 19 janvier 2015)
  8. Alain Gerlache, « GOV, l'appli qui veut réinventer le débat politique », RTBF,‎ (consulté le 19 janvier 2015)
  9. Marion-Jeanne Lefebvre, « L'application GOV veut prendre le pouls de l'opinion », Stratégies,‎ (consulté le 19 janvier 2015)
  10. Carole Soussan, « Fred & Farid Groupe entre en politique », CB News,‎ (consulté le 19 janvier 2015)
  11. Ikhlas Latif, « GOV Tunisie l’application mobile qui permet de noter les personnalités politiques », Business News Tunisie,‎ (consulté le 19 janvier 2015)
  12. Lisa Vignoli, « GOV, l’application qui donne le pouls de l’opinion », Le Monde,‎ (consulté le 16 février 2016)
  13. Les candidats à la présidentielle se mettent à gover !, Libération - 17.11.2014
  14. « Ces applications qui prennent le pouls de l’opinion », sur lesechos.fr (consulté le 16 février 2016)
  15. « City & Urban Innovation » (consulté le 2 août 2016)
  16. « Winners :: Cannes Lions Archive », sur www.canneslionsarchive.com (consulté le 16 février 2016)
  17. « Winners :: Cannes Lions Archive », sur www.canneslionsarchive.com (consulté le 16 février 2016)
  18. « GOV, l’application qui donne le pouls de l’opinion », Le Monde.fr,‎ (ISSN 1950-6244, lire en ligne)
  19. « eurobest », sur eurobest (consulté le 16 février 2016)
  20. « eurobest », sur eurobest (consulté le 16 février 2016)
  21. « London International Awards », sur www.liaentries.com (consulté le 16 février 2016)
  22. Marc de Boni, « On a testé pour vous GOV, l'application qui permet de noter les politiques », Le Figaro,‎ (consulté le 19 janvier 2015)