Front national de libération de l'Angola

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Front national de libération de l'Angola
Bandeira da FNLA.svg
Bandeira da FNLA.svg
Histoire
Fondation
Cadre
Type
Siège
Pays
Organisation
Présidents
Lucas Ngonda (en), Ngola Kabangu (en), Holden RobertoVoir et modifier les données sur Wikidata
Idéologie
Positionnement
Drapeau du FNLA.

Le Front national de libération de l'Angola (en portugais : Frente Nacional de Libertação de Angola, FNLA) est un ancien mouvement anti-colonial angolais fondé en 1956 par Holden Roberto sous le nom d'Union des populations du nord de l'Angola (União das Populações do Norte de Angola, plus tard nommé União das Populações de Angola, UPA). Après avoir lutté contre la domination coloniale portugaise, le FNLA a participé du processus de décolonisation de 1974-1975, en termes militaires et politiques, mais est pratiquement absent de la guerre civile angolaise de 1975 à 2002, pendant laquelle il est soutenu par le Zaïre de Mobutu Sese Seko[1]. Il s'est transformé en parti politique depuis le passage de l'Angola à un système multi-parti, en 1992, jouant sur ce plan un rôle de plus en plus marginal.

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Élection Votes % Sièges +/– Position Gouvernement
1992 94 742 2,4
5  /  220
Nv 3e Opposition
2008 71 416 1,1
3  /  220
en diminution 2 5e Opposition
2012 65 163 1,1
2  /  220
en diminution 1 5e Opposition
2017 63 658 0,9
1  /  220
en diminution 1 5e Opposition

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Augusta Conchiglia, « Quand Cuba se battait pour l’Angola », sur Le Monde diplomatique,

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Angolan freedom songs (enregistrés par des combattants de l'UPA en Angola), Smithsonian Folkways recordings, Washington, D.C., 1962