Frits Lugt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Frits Lugt, Autoportrait (1901),
Paris, Fondation Custodia.

Frits Lugt, pseudonyme de Frederik Johannes Lugt, né à Amsterdam le 4 mai 1884, mort à Paris le 15 juillet 1970), est un historien de l'art et un collectionneur néerlandais, établi très tôt à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lugt compila les catalogues sur les dessins flamands et néerlandais du musée du Louvre, de la Bibliothèque nationale de France et de l'École nationale supérieure des beaux-arts de Paris.

En 1921, il publia, en français, Les Marques de collections des dessins et d'estampes, qui est un ouvrage de référence indispensable à tous les amateurs de dessins et d’estampes[1].

Entre 1938 et 1964, il publia, en français également, un Répertoire des catalogues de ventes publiques intéressant l'art ou la curiosité, une compilation en trois volumes de références provenant des catalogues de vente aux enchères d'objets d'art et de collection, concernant la période allant de 1600[2] à 1900. Sous les auspices de la fondation Custodia, du Rijksbureau voor Kunsthistorische Documentatie (c’est-à-dire le « Bureau national de documentation en histoire de l'art ») de La Haye et du musée Getty fut publié en 1987, et en respectant la langue et la typographie des premiers volumes, un quatrième volume concernant la période 1900-1925.

Lugt, établi à Paris, collectionna un grand nombre de dessins, de peintures et d'estampes tout au long de sa vie.

Il fonda en 1947 à Paris la fondation Custodia et en 1957 l'Institut néerlandais.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dominique Cordellier, « Les Marques de collections de dessins & d’estampes », présentation du projet 2010 de mise en ligne de la base de données Lugt sur le site du musée du Louvre.
  2. Le premier catalogue imprimé n'est pas localisé, mais il est cité dans la littérature de l'époque.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :