Friedrich Wilhelm von Mellenthin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mellenthin.
Friedrich Wilhelm von Mellenthin
Naissance
Breslau
Décès (à 92 ans)
Johannesburg
Origine Allemand
Allégeance Flag of Germany.svg République de Weimar
Arme War Ensign of Germany (1921-1933).svg Reichswehr
Balkenkreuz.svg Wehrmacht, Heer
Années de service 1924-1945
Commandement 9. Panzer-Division
Conflits Seconde Guerre mondiale
Faits d'armes Seconde Guerre mondiale
Distinctions Croix allemande

Friedrich Wilhelm von Mellenthin( à Breslau - à Johannesburg) est un Generalmajor allemand qui a servi au sein de la Heer dans la Wehrmacht pendant la Seconde Guerre mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mellenthin naît le 30 août 1904 à Breslau, en Silésie, dans une vieille famille de Poméranie.

Il participe en septembre 1939 à l’invasion de la Pologne, avec le III. Armeekorps. De juin à août 1940, il sert à l’'état-major de la 197e Division d'infanterie lors de la bataille de France. De septembre 1940 à février 1941, il sert à l’état-major général dans la 1re armée allemande, dans le nord de la France. Par la suite, Mellenthin est envoyé en Afrique du Nord, où de juin 1941 à septembre 1942, il est affecté à l’état-major du Generaloberst Erwin Rommel, dans l'Afrikakorps. Là, il tombe malade et doit être hospitalisé en Bavière. Il sert de novembre 1942 à mai 1944 à l’état-major du XXXXVIII. Panzerkorps sur le front de l'Est, en Russie. Là, il participe à l'encerclement de Stalingrad. Mellenthin participe ensuite à la bataille de Koursk, puis à celle de Kiev. Au printemps 1944, il participe aux combats dans l'ouest de l'Ukraine, notamment à Tarnopol.

En septembre 1944, von Mellenthin est transféré dans l’Est de la France avec son chef, le Generaloberst Hermann Balck. Jusqu'en novembre, von Mellenthin sert comme chef d'état-major du groupe d'armées G sous les ordres de Balck. Il participe à la campagne de Lorraine sur une ligne de front qui s’étire du Luxembourg à la Suisse. Là, ses troupes sont engagées dans la région de Nancy, et dans les Vosges, dans la bataille de Metz, puis sur la Sarre en Moselle.

Le général von Mellenthin est ensuite relevé de son commandement au début de décembre 1944, pour avoir autorisé ses troupes à battre en retraite dans ce secteur. Fin décembre, il retrouve une affectation. Il est chargé de la 9e Panzerdivision au cours de la bataille des Ardennes. Là, sa division s’illustre au nord de Bastogne. Entre mars et mai 1945, il est nommé chef d'état-major de la 5e Panzer Armee, sous le ordre de Hasso von Manteuffel. Il défend alors le Reich dans la région de la Ruhr et autour de Cologne jusqu’à sa capture le 3 mai 1945.

Il est auteur du livre "Panzer Battles" qui a été publié par Oklahoma Press, USA. Ce livre devait notamment être lu par les officiers américains et anglais pendant la guerre froide. Après la 2ème guerre mondiale, il a émigré en Afrique du Sud. Il devient actionnaire de Trek Airways et directeur de la Lufthansa pour l'Afrique. Dans les années 80, il a donné des conférences au Pentagon et à la US Marine Corp. Il est aussi auteur de divers livres militaires comme "Nato under Attack". En 1969, il reçoit la Croix fédérale du Mérite ('Bundesverdienstkreuz').

Il décédera le à Johannesburg en Afrique du Sud.

Décorations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Source
Bibliographie
  • (de) Panzerschlachten. Eine Studie über den Einsatz von Panzerverbänden im 2.Weltkrieg. Heidelberg, 1963.
  • (de) Schach dem Schicksal. Ein deutscher Generalstabsoffizier berichtet von seiner Herkunft, seinem Einsatz im 2.Weltkrieg und seinem beruflichen Neubeginn nach dem Kriege, in: Soldatenschicksale des 20. Jahrhunderts als Geschichtsquelle. Bd. 11, Osnabrück, 1988.
liens externes