Friedrich Hultsch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Friedrich Hultsch
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 72 ans)
DresdeVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Cimetière Trinitatis de Dresde (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Kreuzschule (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Membre de
Académie des sciences de Göttingen
Académie des sciences de Saxe ()
Société philologique hellénique de Constantinople (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Friedrich Hultsch (Dresde, Dresde, ) est un historien de l'art, un numismate, un philologue et un mathématicien allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Friedrich Hultsch a effectué ses études Leipzig (1851 à 1855) et a ensuite enseigné dans des écoles de Leipzig, Zwickau et Dresde.

Friedrich Hultsch est auteur de nombreux écrits[1], en particulier concernant la métrologie, discipline pour laquelle il a décrit l'évolution des moyens de mesures employés pendant l'antiquité.

Dans ce contexte son œuvre la plus connue est Griechische und römische metrologie[2], pubbliée à Berlin en 1882, dans laquelle il a évalué le standard du scrupulum à 11,38 grammes (utilisé dans les premières pièces en argent). Ce standard a été parfois critiqué et contesté[3] et est en accord avec la thèse de Theodor Mommsen sur les origines babyloniennes et les datant du Ve siècle av. J.-C..

Dans le même contexte storico-scientifique on note aussi la publication Metrologicorum scriptorum reliquiae[4], édité entre 1864 et 1866.

À noter aussi une importante édition critique sur les Histoires de Polybe[5].

Monnaies étrusques[modifier | modifier le code]

Friedrich Hultsch[6]a identifié le standard du scrupulum utilisé pour les premières monnaies en argent de 11,38 grammes et a conforté Mommsen dans ses opinions sur l'origine babylonienne en datant les monnaies du Ve siècle av. J.-C.. Il a fait aussi un parallèle entre l'avis de Pline l'Ancien qui date le premier denier de 269 av. J.-C.[7] et le Statère en argent de 20 litrae selon le pied de monnaie attique qu'il a appelé doppio denario.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cfr. Catalogue de toutes les publications de F. Hultsch sur le site de la Bibliothèque Nationale.
  2. Le texte de Griechische und römische metrologie su Googlebooks
  3. «At the turn of the century, Friedrich Hultsch in the summation of his lifelong research on ancient measures, concluded that all weights of the ancient world may be calculated by a unit of 9 grams which I call basic sheqel, but he called by its Egyptian name of qedet. Hultsch, however, could not determine exactly the value of the basic sheqel and chose values that waver between 9.0 and 9.1125 grams», comme on peut lire sur le site de l'histoire du système métrique«Metrum»
  4. Le texte de Metrologicorum scriptorum reliquiae sur Googlebooks
  5. Cfr. Histoires de Polybe par F. Hultsch.
  6. Friedrich Hultsch, Griechische und Romische Metrologie, Berlin, 1882.
  7. Datation réfutée en 1932 par le numismate britannique Harold Mattingly; cf. Jean-Baptiste Giard, « In memoriam : Harold Mattingly », Revue numismatique, 6e série - Tome 6, année 1964 p. 217-218 [1]
(it) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en italien intitulé « Friedrich Hultsch » (voir la liste des auteurs).