Françoise Verny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Verny (homonymie).
Françoise Verny
Description de l'image Françoise Verny.JPG.
Nom de naissance Françoise Delthil
Naissance
Neuilly-sur-Seine, Seine, France
Décès (à 76 ans)
Paris, France
Nationalité Drapeau de la France française
Profession
Autres activités
Formation

Françoise Verny, née Delthil le à Neuilly-sur-Seine et morte le à Paris, est une éditrice française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fille de médecins, ancienne élève de l'École normale supérieure de jeunes filles à Paris, elle étudie la philosophie, mais se détourne rapidement de l'enseignement pour la presse. Elle travaille successivement aux Informations catholiques internationales, à l'Écho de la mode, à L'Express et au Nouveau Candide.

Elle entre, en 1964, chez Grasset où elle reste dix-huit ans. En 1982, elle rejoint Gallimard, en tant qu'adjointe du PDG Claude Gallimard, un transfert qui fait beaucoup de bruit dans le milieu de l'édition. Mais elle n'y reste que quatre ans et, en 1986, devient directrice éditoriale et du développement audiovisuel chez Flammarion. Elle est revenue, pour peu de temps, en 1995 à ses premières amours, les éditions Grasset. Elle avait travaillé pour M6.

Catholique pratiquante, elle est l'auteur de plusieurs livres sur la religion.

Elle est inhumée au cimetière du Montparnasse, 5e division.

Référence[modifier | modifier le code]

Personnalité croisée par plusieurs écrivains au cours de sa carrière, elle est présente dans l'œuvre de certains d'entre eux, pastichée par Daniel Pennac sous les traits de « la reine Zabo » dans La Fée Carabine[réf. nécessaire], ainsi que dans plusieurs des romans de Jack-Alain Léger. Elle inspire également le personnage de Germaine Dubois dans le roman de Claude Durand (sous le pseudonyme de François Thuret) J'aurais voulu être éditeur (éditions Albin Michel, 2010).

Œuvres[modifier | modifier le code]