Peter Josef von Lindpaintner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Peter Josef von Lindpaintner
Peter Josef von Lindpaintner by Joseph Kriehuber.jpg

Peter Josef von Lindpaintner,
œuvre de Josef Kriehuber.

Biographie
Naissance
Décès
Nom dans la langue maternelle
Peter Joseph von LindpaintnerVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Genre artistique

Peter Josef von Lindpaintner, né le 8 ou et mort le , est un compositeur et chef d'orchestre allemand.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Coblence d'un père ténor, Peter Josef étudie avec Peter Winter et Joseph Graetz. En 1819, il s'établit à Stuttgart. Certains de ses premiers opéras sont des singspiele, mais sous l'influence de Carl Maria von Weber, il s'intéresse davantage à l'opéra romantique (en).

De 1812 à 1819, il assume la direction musicale de l'Isartor Theater de Munich et, de 1819 à 1856, la direction de l'Orchestre de la cour de Stuttgart. Dès 1831, Mendelssohn le tient pour le meilleur chef d'orchestre d'Allemagne[1]. Lindpaintner meurt à Nonnenhorn, en bordure du lac de Constance, en Bavière en 1856.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Opus Titre Genre Nombre d'actes Livret Date de la première Lieu, théâtre
20 Demophoon opéra sérieux 3 Ignaz Franz Castelli le 29 janvier 1811 Munich
94 Der blinde Gärtner, oder Die blühende Aloë singspiel 1 August von Kotzebue le 10 juillet 1813 ou le 21 novembre 1815 Munich, Isartortheater
143 Die Pflegekinder singspiel 2 Karl Thienemann 1812 ou le 19 novembre 1814 Munich, Isartortheater
148 Die Prinzessin von Cacambo opéra-comique 3 August von Kotzebue 1814 ou le 2 mars 1815 Munich, Isartortheater
151 Die Sternkönigin ou Das Sternenmädchen conte comico-romantique 2 J. A. Voß le 13 juillet ou septembre 1815 Munich, Isartortheater
162 Das Christusbild, oder Kunstsinn und Liebe singspiel 2 mai ou juin 1816 Stuttgart?
163 Hans Max Giesbrecht von der Humpenburg oder Die neue Ritterzeit singspiel 1 August von Kotzebue mai ou le 6 juin 1816 Munich, Isartortheater
168 Pervonte, oder Die Wünsche opéra-comique 3 Lindpaintner, d'après un conte de Christoph Martin Wieland juin ou le 14 août 1816 Munich, Isartortheater
203 Die Rosenmädchen singspiel 3 Lindpaintner et August von Kotzebue, d'après Emmanuel Théaulon le 3 juin 1818 Autriche, Theater an der Wien
225 Timantes (révision de Demophoon) grand opéra héroïque 3 Franz Xaver Hiemer le 22 janvier 1820 Stuttgart, Hof
231 Sulmona opéra 3 Lindpaintner et Hiemer, d'après Christoph Friedrich Bretzner (en) le 11 avril 1823 Stuttgart, Hof
235 Der Bergkönig opéra romantique 3 Karl Hanisch Le 30 janvier 1825 Stuttgart, Hof
260 Der Vampyr (en) opéra romantique 3 Cäsar Max Heigel le 21 septembre 1828 Stuttgart, Hof
268 Die Amazone, oder Der Frauen und der Liebe Sieg opéra 3 Ludwig Robert le 28 septembre 1831 Stuttgart, Hof
275 Die Bürgschaft grand opéra 3 Friedrich Ludwig Carl Biedenfeld, d'après le poème Die Bürgschaft (en) de Friedrich Schiller le 28 septembre 1834 Stuttgart, Hof
284 Die Macht des Liedes opéra-comique 3 Ignaz Franz Castelli le 13 mars 1836 Stuttgart, Hof
295 Die Genueserin grand opéra romantique 2 Carl Philipp Berger le 8 février 1839 Vienne, Theater am Kärntnertor
332 Die sicilianische Vesper grand opéra romantique 4 Heribert Rau Le 6 ou 10 mai 1843 Stuttgart
364 Lichtenstein grand opéra 5 Franz Dingelstedt, d'après le roman Lichtenstein (en) de Wilhelm Hauff le 26 août 1846 Stuttgart
446 Giulia, oder die Corsen opéra 4 August Lewald (en) le 20 novembre 1853 Stuttgart
481 Libella opéra 2 composé en 1855, mais non interprété

Références[modifier | modifier le code]

  1. Malou Haine, 400 lettres de musiciens : au Musée royal de Mariemont, Éditions Mardaga, , 596 p. (ISBN 2870095783, lire en ligne), p. 189.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • R. Hänsler, Peter Lindpaintner als Opernkomponist, Dis. Munich, 1928.
  • R. Nägele, Peter Joseph von Lindpaintner: sein Leben, sein Werk, Tutzing, 1993.
  • R. Nägele, Peter von Lindpaintner — Briefe, édition complète (1809–1856), Göttingen, 2001.

Liens externes[modifier | modifier le code]