Filippa Duci

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une personnalité image illustrant italien image illustrant l’histoire
Cet article est une ébauche concernant une personnalité italienne et l’histoire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2012).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Filippa Duci
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Enfant

Filippa Duci (nom francisé en Philippa Desducs), dame de Couy, née en 1520 et morte le en Touraine, est une courtisane piémontaise, maîtresse du dauphin Henri, futur roi de France Henri II.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de la ville de Moncalieri, Filippa est la fille de Gian Antonio Duci. Lors des guerres d'Italie, le dauphin Henri passe quelques nuits durant l’année 1537 chez un écuyer, frère de Filippa. Dès leur première rencontre, le prince la séduit. Elle lui donne une fille, Diane de France, qui naît à Paris en 1538.

Cette naissance est capitale pour le dauphin, car elle prouve qu'il n'est pas stérile, alors même que marié depuis cinq ans avec Catherine de Médicis, son mariage n’a pas donné d’héritier au trône.

En 1541, François Ier accorde à la jeune Italienne la somme de 400 livres tournois par an sur l'Ordinaire de Touraine, à vie.

Elle épouse peu après, Jean Baptiste de Saint-Severin, gentilhomme italien de la chambre du roi. Lors de la légitimation de sa fille, on la dit dame de Bléré en Touraine.

En 1582, elle est dame d'honneur de la reine Catherine de Médicis.

Sa fille, Diane de France, est élevée par Diane de Poitiers qui lui donne une éducation très pointue : elle parle l’espagnol, l’italien, le latin et joue de plusieurs instruments de musique.

Filippa Ducci meurt le près de Tours.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]