Ferdinand Bonnel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ferdinand Bonnel
Statue of Fr. Bonnel in front of St. Michael’s Colleage, Batticaloa.jpg
Statue du Père Bonnel, devant le collège Saint-Michel, à Batticaloa
Biographie
Naissance
Décès
(à 79 ans)
Batticaloa Drapeau du Sri Lanka Sri Lanka
Nationalité
française
Formation
Lettres, philosophie et théologie
Activité
Autres informations
Religion
Ordre religieux

Ferdinand Bonnel, né le à Roubaix (France) et décédé le à Batticaloa (Sri Lanka), est un prêtre jésuite français, missionnaire à Ceylan (Sri Lanka) et éducateur de renom. Reconnaissant sa contribution majeure à l’éducation des jeunes du pays le gouvernement du Sri Lanka lui rendit hommage en 1988, en émettant un timbre postal à son effigie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Étant donnée la loi de 1880 qui avait dissout les maisons jésuites en France, Ferdinand Bonnel doit se rendre à Gemert, aux Pays-Bas pour entrer au noviciat de la Compagnie de Jésus (7 septembre 1888). Sa formation se poursuit par l’étude de la philosophie (1891-1893) et théologie (1897-1900) au scolasticat des jésuites de France, à Enghien en Belgique, avec interruption pour quelques années d’expérience apostolique à Reims (1893-1897). Il est ordonné prêtre à Enghien en août 1899.

Le Troisième An terminé (fait à Mold, au Pays de Galles), il s’embarque pour Ceylan (aujourd'hui Sri Lanka), où son frère Charles, également missionnaire jésuite, se trouve déjà depuis 1896.

Bonnel passe un an à l’étude de la langue tamoule (1902-1903). Il est ensuite nommé directeur du collège Saint-Michel de Batticaloa. À un collège qui n’en est qu’à ses débuts, il donne une impulsion considérable. Durant les quarante ans qui le virent directeur, la qualité pédagogique et académique de l’institution s’améliore sans cesse, particulièrement dans le domaine des sciences. Il renouvelle et amplifie les programmes, développe l’étude des sciences (créant un laboratoire de recherche scientifique très moderne)[1],[2],[3].

Par deux fois, il cumule ses fonctions de directeur avec celle de Supérieur régional des jésuites de la région de Trincomalee: de 1917 à 1930, et de nouveau de 1932 à 1944, après la mort inopinée de son successeur, Maurice Boutry. Le P. Bonnel fut également pendant quelque temps le vicaire général du diocèse de Trincomalee.

Ferdinand Bonnel meurt à Batticaloa le 7 mai 1945.

Souvenir et reconnaissance publique[modifier | modifier le code]

  • Une statue à son effigie fut érigée devant le collège Saint-Michel de Batticaloa
  • Reconnaissant son exceptionnelle contribution à l’éducation des jeunes gens de Batticaloa, le gouvernement du Sri Lanka émet un timbre à son effigie en 1988.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « College Second to None », Student of St. Michael's College National School (consulté le 7 avril 2015)
  2. « School Profile », Student of St. Michael's College National School (consulté le 7 avril 2015)
  3. « History of St. Michael's College », St.Michael's College, Alumni Association (consulté le 7 avril 2015)

Lien externe[modifier | modifier le code]