Ferdinand-Camille Dreyfus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dreyfus.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Camille-Ferdinand Dreyfus.
Ferdinand-Camille Dreyfus
Ferdinand-Camille Dreyfus.jpg
Fonction
Informations générales
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Ferdinand-Camille Dreyfus est un homme politique français né le à Paris où il est mort le .

Il a été chef de cabinet du sous-secrétaire d'État aux Finances Daniel Wilson de 1880 à 1881 puis député de la Seine de 1885 à 1893. Il a également dirigé un temps le quotidien La Nation.

En février 1895, il est condamné à un an de prison ferme à la suite d'une affaire de chantage coordonnée par le patron de presse Édouard Portalis[1].

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Causes criminelles et mondaines par Albert Bataille, Paris, Dentu, 1898, page 249.

Lien externe[modifier | modifier le code]