Ferdinand-Camille Dreyfus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un homme politique image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un homme politique français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dreyfus.
 Ne doit pas être confondu avec Camille-Ferdinand Dreyfus.
Ferdinand-Camille Dreyfus
Ferdinand-Camille Dreyfus.jpg
Fonction
Député à l'Assemblée nationale ou à la Chambre des députés
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 63 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Ferdinand-Camille Dreyfus est un homme politique français né le à Paris où il est mort le .

Il a été chef de cabinet du sous-secrétaire d'État aux Finances Daniel Wilson de 1880 à 1881 puis député de la Seine de 1885 à 1893. Il a également dirigé un temps le quotidien La Nation.

En février 1895, il est condamné à un an de prison ferme à la suite d'une affaire de chantage coordonnée par le patron de presse Édouard Portalis[1].

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Causes criminelles et mondaines par Albert Bataille, Paris, Dentu, 1898, page 249.

Liens externes[modifier | modifier le code]