Famille de Blay de Gaïx

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Blay (homonymie).
Blay de Gaïx (de) ou Blaÿ de Gaïx (de)
Période XVIe siècle au XXIe siècle
Pays ou province d’origine Perpignan
Allégeance duc de Medinaceli
Demeures Gaïx, Mathias

La famille de Blay ou de Blay de Gaïx, est une famille noble française d'origine catalane et qui subsiste de nos jours[1].

Cette famille a donné des branches dans le Languedoc, en Gascogne et en Bretagne.

Origine[modifier | modifier le code]

Le premier ancêtre connu de cette famille est Ramon Blay, marchand de blé à Perpignan au début du XVIIe siècle, qui mourut en 1639[2]. Ses fils entreprirent des études de droit et devinrent avocats, fonction qu'occupèrent leurs descendants jusqu'à la Révolution. C'est Galderich (Gaudérique) Blay qui acquit la noblesse en étant inscrit sur le registre matricule des bourgeois honorés de Perpignan en 1689[3]. Son petit-fils, Francesch ou François, fut le premier à prendre la particule et à se nommer "de Blay", au XVIIIe siècle. Procureur du duc d'Hijar, vicomte de Canet, il acquit de nombreuses terres sur place, notamment le domaine de l'Esparrou. Son petit-fils, Jean de Blay (1809-1887), épousa Mathilde de Richard de Gaïx, héritière du domaine de Gaïx. Leur fils Gabriel (1848-1917), obtint en 1875 de reprendre le nom de sa mère et de se nommer "de Blay de Gaïx[2]".

Principales branches[modifier | modifier le code]

  • La branche de Béziers, toujours existante, mais ayant dérogé.
  • La branche des barons de Gaïx, toujours existante.

Principales personnalités[modifier | modifier le code]

  • Gabriel de Blay de Gaïx (1848-1917), commandant, qui profita d'un séjour en garnison à Bayonne pour en écrire l'histoire militaire. Il publia aussi les lettres de monseigneur de Fontanges au baron de Gaïx, les lettres du baron de Castelnau, ainsi que les écrits de Coraly de Gaïx.
  • Raoul de Blaÿ (1924-2015), engagé volontaire en 1944, LH et VM. Président de syndicat patronal.
  • Frédéric de Blay (1958), professeur de médecine, président de la société française d'allergologie (SFA)
  • Hubert de Blay de Gaix (1952), Président du comité Industrie de l'Union Internationale du Transport Public (UITP) et de IRIS (International Railway Industry Standard)
  • Edmond de Blaÿ de Gaïx (1926-1944), héros de la Résistance, pendu par les SS à Gomené, Côtes d'Armor[4]

Armes[modifier | modifier le code]

Armes : d'or au pin de sinople fruité du champ [2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Régis Valette, Catalogue de la noblesse française, 4e édition, Paris, 1989.
  2. a, b et c J. Lazerme, Noblesa Catalana, La Roche-sur-Yon, 1975, vol. 1, p. 155-163.
  3. (fr) Bnf.fr, Dictionnaire des familles françaises anciennes ou notables
  4. Commémoration de la commune de Gomené

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Abbé Joseph Gibrat, "Recherches historiques sur la famille de Blay", Perpignan, 1917
  • Joseph Lazerme, Noblesa Catalana, La Roche-sur-Yon, 1975, vol. I, p. 155-163.

Article connexe[modifier | modifier le code]