Félicien Chapuis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Chapuis.
image illustrant un médecin image illustrant une personnalité image illustrant belge
Cet article est une ébauche concernant un médecin et une personnalité belge.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Félicien Chapuis
Félicien Chapuis.jpg

Félicien Chapuis

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 55 ans)
VerviersVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Félicien Chapuis est un médecin et un entomologiste amateur belge, né le à Verviers et mort le à Heusy près de Verviers.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un médecin, il poursuit, après son baccalauréat, ses études à Bonn où il apprend l'allemand. Il s'intéresse à la biologie et aux sciences naturelles dès son jeune âge. Il continue ensuite ses études à l'université de Liège, où il se lie d'amitié avec Ernest Candèze qui lui fait partager son intérêt pour l'entomologie. Les deux étudiants en médecine sont chargés de travaux de recherche par leur professeur de zoologie, Théodore Lacordaire, concernant notamment l'étude des larves des coléoptères[1].

Docteur en sciences (1848) et en médecine, il exerce à Paris à partir de 1852, puis retourne dans sa ville natale. Il fait, parallèlement à sa carrière de médecin, une grande œuvre entomologique. Il s’intéresse tout d’abord aux coléoptères. Il finit les Genera des coléoptères, vaste ouvrage entrepris par Théodore Lacordaire (1801-1870) que la mort interrompt. Il s'intéresse également à la botanique et écrit un livre sur les pigeons voyageurs[2].

Il est correspondant (1858), puis membre (1865) de l'Académie royale des sciences et des beaux-arts de Belgique. Il est fait chevalier de l'ordre de Léopold en 1872.

Quelques publications[modifier | modifier le code]

  • Monographie des Platypides, Mémoires de la Société des Sciences de Liège, vol. XX, 1866
  • Synopsis des Scolytides, Mémoires de la Société des Sciences de Liège, vol. XXII, 1869
  • Histoire naturelle des Insectes. Genera des Coléoptères. Tome X. Libraire encyclopédique de Roret, Paris, 455 pp., pls. 111–124. (Phytophages), 1874
  • Histoire naturelle des Insectes. Genera des Coléoptères. Tome XI. Libraire encyclopédique de Roret, Paris, 420 pp., pls. 125–130. (Phytophages), 1875
  • Histoire naturelle des Insectes. Genera des Coléoptères. Tome XII. Libraire encyclopédique de Roret, Paris, 424 pp., pls. 131–134. (Érotyliens. Endomychides, Coccinellides), 1876.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Catalogue des larves de coléoptères connues jusqu'à ce jour, avec la description de quelques espèces nouvelles, Mémoires de la Société royale des Sciences de Liège, vol. VIII, 1853, 343 pages
  2. Le Pigeon voyageur belge, Verviers, Vinche, 1865

Source[modifier | modifier le code]

Chapuis est l’abréviation habituelle de Félicien Chapuis en zoologie.
Consulter la liste des abréviations d'auteur en zoologie