Ex-voto de Biertan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ex-voto trouvé à Biertan

L’ex-voto de Biertan est un objet votif chrétien, du IVe siècle, découvert près de la localité Biertan du județ de Sibiu, en Transylvanie, Roumanie.

Description[modifier | modifier le code]

Cet ex-voto en bronze contient le texte latin Ego Zenovius votum posvi, en français : « moi, Zénobie, j’ai mis (offert) cette donation ». Sous ce texte se trouve le monogramme de Jésus-Christ (chrisme).

Autres détails[modifier | modifier le code]

Cet objet votif a été découvert en 1775, dans la forêt de Chimdru (prononcez [Quimdrou]) qui se trouve à quelque cinq kilomètres au sud de Biertan. Il a fait partie des collections du baron Samuel von Brukenthal (1721-1803), gouverneur de Transylvanie (1777-1787). Actuellement, les collections du baron von Brukenthal se trouvent dans le musée de Sibiu, qu’il a ouvert au public et qui porte son nom[1].

Au XIXe siècle l’ex-voto est devenu l’objet de controverses :

Concernant l’origine de l’artefact, seule une analyse isotopique du bronze dont il est fait, pourrait trancher la question.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le Musée national Brukenthal de Sibiu
  2. Constantin C. Giurescu, Dinu C. Giurescu, (ro) Istoria românilor din cele mai vechi timpuri și pînă azi, éd. Albatros, Bucarest 1971, p. 155.
  3. Eduard Robert Rösler : (de) Romänische Studien : untersuchungen zur älteren Geschichte Rumäniens, Leipzig, 1871, développant les thèses de Franz Josef Sulzer, Josef Karl Eder et Johann Christian von Engel (repris dans Édouard Sayous, Histoire générale des Hongrois, Budapest & Paris, 1900, p. 20-25, dans Lucien Musset, Les invasions, le second assaut contre l'Europe chrétienne, VIIe-XIe siècles, 1965, p.195 et dans Béla Köpeczi -dir.-, Histoire de la Transylvanie, Akadémiai Kiado, Budapest, 1992, (ISBN 963-05-5901-3)).

Sources bibliographiques[modifier | modifier le code]

  • Constantin Daicoviciu, Le problème de la continuité en Dacie, Imprimeria Națională, Bucarest 1940, 72 p., 2 planches (l'ouvrage est publié aussi dans la "Revue de Transylvanie", 1940)
  • Dicționar enciclopedic, vol. I, A - C, Editura enciclopedică, Bucarest 1993.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]