Ewald Friedrich von Hertzberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ewald Friedrich, comte von Hertzberg

Ewald Friedrich, comte von Hertzberg (2 septembre 1725 à Lottin en Poméranie - 22 mai 1795 à Berlin) est ministre de la Guerre sous Frédéric II de Prusse.

Biographe[modifier | modifier le code]

Hertzberg, en tant que ministre plénipotentiaire de Prusse, négocie entre autres les préliminaires de paix d'Hubertsbourg. Le 15 février 1763, il signe la paix avec l'Autriche et la Saxe, mettant un terme à la guerre de Sept Ans.

Il a logé à Berlin au château Britz et a dirigé la construction de la dernière aile de cet édifice. Il a recommandé au roi de Prusse de prendre von Hardenberg comme conseiller.

Hertzberg est inhumé dans l'église de Britz.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Mémoires de l’Académie (1780 et seq.) Discours de Hertzberg, dont le plus notable a été imprimé en 1787. L'ouvage comprend aussi Histoire de la dissertation [du roi] sur la littérature allemande.
  • Recueil des déductions, &c., qui ont été rédigés ... pour la cour de Prusse par le ministre (3 vols., 1789-1795)
  • Une notice autobiographique publiée par Höpke dans Schmidt, Zeitschrift für Geschichtswissenschaft, i. (1843)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Mirabeau, Histoire secrète de la cour de Berlin, 1788
  • (de) P. F. Weddigen, Hertzbergs Leben, Bremen, 1797
  • (de) E. L. Posselt, Hertzbergs Leben, Tübingen, 1798
  • (de) G. Dressler, Friedrich II. und Hertzberg in ihrer Stellung zu den holländischen Wirren, thèse publiée par l'université de Breslau, 1882
  • (de) K. Krauel, Hertzberg als Minister Friedrich Wilhelms II, Berlin, 1899
  • (de) A. Th. Preuss, Ewald Friedrich, Graf von Hertzberg, Berlin, 1909
  • (de) J. Hashagen, « Hertzbergs Verhältnis zur deutschen Literatur » in Zeitschrift fur deutsche Philologie, 1903.

Liens externes[modifier | modifier le code]