Évelyne Grossman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Evelyne Grossman)
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ou cette section ne s'appuie pas, ou pas assez, sur des sources secondaires ou tertiaires (novembre 2012).

Pour améliorer la vérifiabilité de l'article, merci de citer les sources primaires à travers l'analyse qu'en ont faite des sources secondaires indiquées par des notes de bas de page (modifier l'article).

Évelyne Grossman est une critique littéraire, éditrice et professeure de littérature française.

Aperçu biographique[modifier | modifier le code]

Evelyne Grossman a fait des études d'anglais parallèlement à ses études de lettres couronnées par l'obtention de l'agrégation de lettres modernes puis par un doctorat d’État ès Lettres. Après un séjour en Italie, elle a enseigné comme maître de conférences en Littératures comparées à l'Université de Bordeaux avant de rejoindre l'Université Paris VII.

Elle est professeure de littérature française à l'université Paris Diderot - Paris 7. Elle y enseigne à l'intersection de la littérature, de la philosophie et de la psychanalyse.

Elle a été présidente du Collège international de philosophie, dont elle dirigeait déjà le programme « Vérités de la littérature » de 2007 à 2010.[Quand ?].

Elle est responsable de l'édition d'une partie de l'œuvre d'Antonin Artaud chez Gallimard (en particulier le volume de la collection « Quarto » qui reprend les textes publiés par Paule Thévenin dans les Œuvres complètes d'Artaud chez Gallimard en y ajoutant de nombreux inédits; elle a aussi publié les derniers Cahiers d'Ivry) et a dirigé les dossiers d'Europe consacrés à Maurice Blanchot (n° 901, mai 2004) et à Jacques Derrida (n° 940/941, août-septembre 2007).

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Artaud/Joyce, le corps et le texte, Nathan, collection « Le texte à l'œuvre », 1996 (livre issu de sa thèse soutenue en 1994 sous la direction de Julia Kristeva pour le doctorat d'État).
  • L'Esthétique de Beckett, SEDES, collection « Esthétique », 1998.
  • Artaud, l'aliéné authentique, Farrago - Leo Scheer, 2003.
  • La Défiguration : Artaud, Beckett, Michaux, Minuit, collection « Paradoxe », 2004.
  • Antonin Artaud, un insurgé du corps, Gallimard, collection « Découvertes », 2006.
  • L'Angoisse de penser, Minuit, collection « Paradoxe », 2008.

Édition[modifier | modifier le code]

  • Antonin Artaud, 50 Dessins pour assassiner la magie, édition et présentation d'Évelyne Grossman, Gallimard, Paris, 2004
  • Antonin Artaud, Œuvres, choix de textes par Évelyne Grossman, Gallimard, Quarto, Paris, 2004.
  • Antonin Artaud, Cahier d'Ivry, Janvier 1948, fac-similé, édition et présentation d'Évelyne Grossman, Gallimard, Paris, 2006
  • Antonin Artaud, Cahiers d'Ivry - février 1947-mars 1948, édition Évelyne Grossman, Gallimard, Paris, 2011 - tome I (cahiers 233 à 309), tome II (cahiers 310 à 406).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]