Évelyne Grossman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Évelyne Grossman est une critique littéraire, éditrice et professeure de littérature française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Évelyne Grossman a fait des études d'anglais parallèlement à ses études de lettres couronnées par l'obtention de l'agrégation de lettres modernes puis par un doctorat d'État en lettres à l'université Paris VII[1]. Après un séjour en Italie, elle a enseigné comme maîtresse de conférences en littératures comparées à l'université de Bordeaux avant de rejoindre l'université Paris VII.

Elle est professeure de littérature française à l'université Paris Diderot - Paris VII. Elle y enseigne à l'intersection de la littérature, de la philosophie et de la psychanalyse.

Elle a été présidente du Collège international de philosophie, dont elle dirigeait déjà le programme « Vérités de la littérature » de 2007 à 2010.[Quand ?].

Elle est responsable de l'édition d'une partie de l'œuvre d'Antonin Artaud chez Gallimard (en particulier le volume de la collection « Quarto » qui reprend les textes publiés par Paule Thévenin dans les Œuvres complètes d'Artaud chez Gallimard en y ajoutant de nombreux inédits; elle a aussi publié les derniers Cahiers d'Ivry) et a dirigé les dossiers d'Europe consacrés à Maurice Blanchot (n° 901, ) et à Jacques Derrida (n° 940/941, août-).

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Artaud/Joyce, le corps et le texte, Paris, Nathan, coll. « Le texte à l'œuvre », 1996
livre issu de sa thèse soutenue en 1994 sous la direction de Julia Kristeva pour le doctorat d'État
  • L'esthétique de Beckett, Paris, SEDES, coll. « Esthétique », 1998.
  • Artaud, l'aliéné authentique, Paris, Farrago - Léo Scheer, 2003.
  • La défiguration : Artaud, Beckett, Michaux, Paris, Minuit, coll. « Paradoxe », 2004.
  • Antonin Artaud, un insurgé du corps, Paris, Gallimard, coll. « Découvertes Gallimard/Littératures » (no 499), 2006.
  • L'angoisse de penser, Paris, Minuit, coll. « Paradoxe », 2008.
  • Éloge de l'hypersensible, Paris, Minuit, 2017.

Édition[modifier | modifier le code]

  • Antonin Artaud, 50 Dessins pour assassiner la magie, édition et présentation d'Évelyne Grossman, Gallimard, Paris, 2004
  • Antonin Artaud, Œuvres, choix de textes par Évelyne Grossman, Gallimard, Quarto, Paris, 2004.
  • Antonin Artaud, Cahier d'Ivry, , fac-similé, édition et présentation d'Évelyne Grossman, Gallimard, Paris, 2006
  • Antonin Artaud, Cahiers d'Ivry - -, édition Évelyne Grossman, Gallimard, Paris, 2011 - tome I (cahiers 233 à 309), tome II (cahiers 310 à 406).

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]