Erreur HTTP 404

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Copie d'écran d'un message d'erreur 404.

Dans le World Wide Web, l’erreur 404 signale que la ressource demandée, généralement une page Web, n'a pas été trouvée. Elle est souvent accompagnée d'un message avec les mots « pas trouvé » ou not found en anglais. Le numéro 404 est défini par la liste des codes du protocole de communication Hypertext Transfer Protocol (HTTP)[1].

Il existe plusieurs causes possibles à cette erreur comme suivre un lien mort, car la ressource demandée a été supprimée ou placée à une autre adresse[2], ou encore l'adresse est mal saisie par l'internaute dans son navigateur Web ou par le webmaster lors de la conception de sa page.

Ce code peut aussi être détourné de son sens et renvoyé à la suite d'une restriction d’accès à certaines ressources web comme, par exemple, la censure[3].

Suivi et correction des erreurs 404[modifier | modifier le code]

Il existe un certain nombre d'outils, à l'image d'analyseurs de liens cassés comme l'extension Broken Link Checker[4] de WordPress, pouvant être utilisés par les webmasters pour lister les erreurs 404, afin de pouvoir les réparer manuellement. Ces outils peuvent être utiles pour rechercher des liens existant dans un site Web particulier. La limite de ces outils est qu'ils ne trouvent que des liens dans un site Web en particulier et ignorent les erreurs 404 résultant de liens sur d'autres sites. En conséquence, ces outils manquent 83% des erreurs 404 des sites Web[5]. Une solution consiste à rechercher des erreurs 404 en analysant des liens externes[6].

Une autre méthode courante consiste à suivre le trafic sur les pages d'erreur 404 à l'aide d'une analyse de fichier d'historique[7]. Cela peut être utile pour en savoir plus sur ce que les utilisateurs confrontés à l'erreur 404 ont consulté sur le site. Une autre méthode de suivi du trafic sur les pages d'erreur 404 consiste à utiliser des outils de suivi du trafic basés sur l'analyse des journaux des serveurs Web comme Awstats, ou bien encore sur le langage JavaScript[8] comme Matomo.

Il est préférable d’utiliser un code d’en-tête 410 lorsque la ressource n’existe plus[9].

Impact de l'apparition de l'erreur[modifier | modifier le code]

Outre les désagréments de navigation pour l'utilisateur, la présence répétée d'erreurs 404 sur un site internet peut affecter son référencement dans les moteurs de recherche[2].

Dans la culture[modifier | modifier le code]

Origine[modifier | modifier le code]

La légende attribue le numéro d’erreur « 404 » à l’anecdote selon laquelle « au CERN, en Suisse, les chercheurs, excédés d’aller sans cesse relancer un serveur défaillant installé dans le bureau n° 404, aient attribué ce numéro d’erreur au défaut de connexion, en souvenir de cette pièce maudite »[10]. Cette légende a été démentie par Tim Berners-Lee lors d'une séance de questions-réponses menée sur Reddit en [11].

Erreur 404 personnalisée[modifier | modifier le code]

Copie d'écran de l'ancien message d'erreur 404 de Wikipédia.

De nombreux webmasters ont décidé de personnaliser cette page d'erreur, la page 404 étant réellement devenue partie intégrante de la culture du Web[12],[13]. En outre, de nombreux sites créent leur propre message d'erreur.

Les serveurs Web sont généralement configurés pour afficher une page d'erreur 404 personnalisée, qui donne une description plus naturelle du message, et parfois un plan du site, un formulaire de recherche ou un widget de page 404.

Copie d'écran d'un message d'erreur 404 à caractère humoristique.

De nombreuses organisations utilisent l'apparition des pages d'erreur 404 comme une occasion d'injecter de l'humour[14] pour dédramatiser ce qui est généralement perçu par l'utilisateur comme un bug et une erreur de la part de l'organisation. Les pages incluent alors généralement un élément graphique reprenant le thème du site représentant un dysfonctionnement de manière humoristique, parfois une animation ou un jeu pour le visiteur.

Journée du 4 avril (4/04)[modifier | modifier le code]

Le 4 avril peut s'écrire de façon numérique « 4/04 », particulièrement dans les pays anglophones, la similitude avec l'erreur 404 en fait une occasion pour certaines entreprises de le célébrer[15], ou de créer une application spécialement pour l'occasion[16].

Retrouver une page disparue[modifier | modifier le code]

Il est souvent possible de retrouver une page web qui fait l'objet d'une erreur 404, grâce à un service d'archivage du web. Le plus populaire de ces services est la Wayback Machine accessible sur le site web archive.org.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « RFC7231, Hypertext Transfer Protocol (HTTP/1.1): Semantics and Content, section 6.5.4. 404 Not Found » (consulté le ).
  2. a et b « Erreur 404 : définition et impact sur le SEO », sur www.journaldunet.fr (consulté le )
  3. Aux journalistes, Pékin offre Internet en version censurée, France Info. Consulté le 20 novembre 2009.
  4. ManageWP, « Broken Link Checker », sur WordPress.org (consulté le ).
  5. (en) « What Happens On 404 Pages? », sur SpringTrax.com (consulté le ).
  6. « A Data-Centric Approach To Identifying 404 Pages Worth Saving », sur Search Engine Land, (consulté le ).
  7. « 404 Error Pages » (consulté le ).
  8. (en) « Understand The Impact 404 Errors Have On People Visitng Your Website | SpringTrax », sur SpringTrax.com (consulté le ).
  9. Canivet, Isabelle., Bien rédiger pour le Web stratégie de contenu pour améliorer son référencement naturel, Eyrolles, (ISBN 978-2-212-18285-9 et 2-212-18285-6, OCLC 1033439554, lire en ligne)
  10. Claire Ulrich, « Les censeurs du Net : La page introuvable, erreur 404 », sur Libertaire.fr (consulté le )
  11. Tim Berners-Lee, « I am Tim Berners-Lee. I invented the WWW 25 years go », sur Reddit, (consulté le )
  12. « Bonjour 404 : Recueil de pages 404 du web. », sur www.bonjour404.fr (consulté le )
  13. « 263 meilleures images du tableau Erreurs 404 », sur Pinterest.com (consulté le )
  14. « Top 20 des meilleures pages d'erreur 404 », sur BDM, (consulté le ).
  15. « Erreurs 404 qui donnent envie de se perdre sur le Web », sur Clubic.com (consulté le )
  16. Omar Belkaab, « Mini-jeu d'Android.com pour célébrer l'erreur 404 », sur Frandroid, (consulté le )

Voir aussi[modifier | modifier le code]