Erreur HTTP 404

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir 404 (homonymie).

En informatique, l’erreur 404 est un code d’erreur du protocole de communication HTTP sur le réseau Internet[1],[note 1]. Ce code est renvoyé par un serveur HTTP pour indiquer qu'aucune ressource, généralement une page web, n'a été trouvée à l'adresse demandée[1].

Le serveur d'hébergement de sites Web génère généralement une page Web "404 Fichier introuvable" lorsqu'un utilisateur tente de suivre un lien rompu ou mort ; par conséquent, l'erreur 404 est l'une des erreurs les plus reconnaissables rencontrées sur le World Wide Web.

Signification[modifier | modifier le code]

Les numéros d’erreur sont définis dans les spécifications (RFC) du protocole de communication HTTP[2]. Le premier 4 indique une erreur dans la requête, ici une mauvaise URL, venant d’une page obsolète ou d’une erreur de saisie d’adresse web de la part du visiteur. Le dernier 4 indique le problème causé par cette erreur : la ressource est introuvable.

Ce code peut aussi être détourné de son sens et renvoyé à la suite d'une restriction d’accès à certaines ressources web (par exemple due à une censure[3]).

Certains navigateurs web affichent alors le message « 404 File Not Found » (de l’anglais signifiant « fichier introuvable ») à destination de l’internaute. De telles erreurs peuvent aussi apparaître comme :

  • erreur 404
  • erreur page 404 non trouvée
  • page 404 personnalisée
  • HTTP 404 non connecté

Suivi et correction des erreurs 404[modifier | modifier le code]

Il existe un certain nombre d'outils, à l'image d'analyseurs de liens cassés comme l'extension Broken Link Checker[4] de WordPress, pouvant être utilisés par les webmasters pour lister les erreurs 404, afin de pouvoir les réparer manuellement. Ces outils peuvent être utiles pour rechercher des liens existant dans un site Web particulier. La limite de ces outils est qu'ils ne trouvent que des liens dans un site Web en particulier et ignorent les erreurs 404 résultant de liens sur d'autres sites. En conséquence, ces outils manquent 83% des erreurs 404 des sites Web[5]. Une solution consiste à rechercher des erreurs 404 en analysant des liens externes[6].

Une autre méthode courante consiste à suivre le trafic sur les pages d'erreur 404 à l'aide d'une analyse de fichier historique[7]. Cela peut être utile pour en savoir plus sur ce que les utilisateurs confrontés à l'erreur 404 ont consulté sur le site. Une autre méthode de suivi du trafic sur les pages d'erreur 404 consiste à utiliser des outils de suivi du trafic basés sur l'analyse des journaux des serveurs Web comme Awstats ou bien encore sur le langage JavaScript[8] comme Matomo.

Il est préférable d’utiliser un code d’en-tête 410, lorsque la ressource n’existe plus.

Dans la culture[modifier | modifier le code]

Origine[modifier | modifier le code]

La légende attribue le numéro d’erreur « 404 » à l’anecdote selon laquelle « au CERN, en Suisse, les chercheurs, excédés d’aller sans cesse relancer un serveur défaillant installé dans le bureau no 404, aient attribué ce numéro d’erreur au défaut de connexion, en souvenir de cette pièce maudite »[9]. Cette légende a été démentie par Tim Berners-Lee lors d'une séance de question réponse menée sur Reddit en mars 2014[10].

Erreur 404 personnalisée[modifier | modifier le code]

De nombreux webmasters ont décidé de personnaliser cette page d'erreur, la page 404 étant réellement devenue partie intégrante de la culture du Web[11],[12]. En outre, de nombreux sites créent leur propre message d'erreur.

Les serveurs Web sont généralement configurés pour afficher une page d'erreur 404 personnalisée, qui donne une description plus naturelle du message, parfois un plan du site, un formulaire de recherche ou un widget de page 404. La phrase de niveau protocole, qui est cachée à l'utilisateur, est rarement personnalisée.

De nombreuses organisations utilisent les pages d'erreur 404 comme une occasion d'injecter de l'humour[13] dans ce qui est généralement perçu par l'utilisateur comme un bug et une erreur de la part de l'organisation.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les numéros d’erreur sont définis dans les spécifications (RFC) du protocole de communication HTTP.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « RFC2616, Hypertext Transfer Protocol -- HTTP/1.1, section 6.1.1 : Status Code and Reason Phrase » (consulté le 10 juin 2008).
  2. Voir RFC 1945 404 « Not found ».
  3. Aux journalistes, Pékin offre Internet en version censurée, France Info. Consulté le 20 novembre 2009.
  4. ManageWP, « Broken Link Checker », sur WordPress.org (consulté le 12 mai 2019)
  5. (en) « What Happens On 404 Pages? », sur SpringTrax.com (consulté le 29 janvier 2019)
  6. « A Data-Centric Approach To Identifying 404 Pages Worth Saving », sur Search Engine Land, (consulté le 29 janvier 2019)
  7. « 404 Error Pages » (consulté le 29 janvier 2019)
  8. (en) « Understand The Impact 404 Errors Have On People Visitng Your Website | SpringTrax », sur SpringTrax.com (consulté le 29 janvier 2019)
  9. Les censeurs du Net, Le Monde 2, publié le 29 mai 2009. Consulté le 30 mai 2009.
  10. https://www.reddit.com/r/IAmA/comments/2091d4/i_am_tim_bernerslee_i_invented_the_www_25_years/cg0xwp9
  11. Les pages 404 les plus originales sur Bonjour 404
  12. Une belle sélection de pages 404
  13. « Top 20 des meilleures pages d'erreur 404 », sur BDM, (consulté le 29 janvier 2019)

Voir aussi[modifier | modifier le code]