Epinephelus itajara

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mérou géant.
image illustrant les poissons
Cet article est une ébauche concernant les poissons.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations du projet correspondant.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Epinephelus itajara, le mérou goliath, est l'une des deux espèces de mérous géants avec Epinephelus lanceolatus. Epinephelus itajara peut atteindre 2,50 mètres pour 455 kg. Il compte parmi les plus grosses espèces de poisson au monde.

Aire de répartition & habitats[modifier | modifier le code]

Il se retrouve sur les côtes tropicales et subtropicales de l'Atlantique, dont en France ultramarine (Guyane). Jusqu'au milieu des années 1900, il était commun et localement très abondant de la Floride au sud du Brésil[1].

En Floride, les juvéniles de ce mérou géant (jusqu'à 120 cm) selon Koenig et al. (2007) vivent dans la mangrove leurs 5 premières années[2].

Alimentation[modifier | modifier le code]

Selon les recherches faites en Floride et dans les Caraïbes le régime alimentaire de ce poisson à grande bouche serait préférentiellement composé de crustacés mais aussi de poulpes, gastéropodes, échinodermes voire de tortues marines (Bullock et Smith, 1991 ; Gerhardinger et al.,2006b). Il capture ses proies en les aspirant.

Ecologie[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un prédateur lent, peu adapté à la poursuite de proies sur de longue distances. Sa taille (adulte), jusqu'à 250 cm le protège de la plupart des prédateurs marins, sauf des grands requins selon Sadovy et Eklun (1999)[3].

En Guyane, « il a été supposé que le recrutement des mérous géants se faisait aussi bien dans les mangroves que sur les sites marins, ce qui n’apparaît dans aucune autre localité étudiée jusqu’à présent. Le faciès de ces sites rocheux, mais également la quantité de matière organique provenant de l’Amazone arrivant sur ces sites, en font des sites de protection et d’alimentation pour les mérous géants »[4].


État des populations, pressions, menaces[modifier | modifier le code]

Comme tous les mérous et Goliaths, c'est une espèces menacée sur tout ou partie de son aire de répartition. En 2015, sa pêche était encore autorisée en Guyane française bien que classé en danger critique d'extinction sur la liste rouge de l'UICN et déjà protégée dans certains pays[1]. Selon les données récemment acquises, sa conservation nécessite un effort international coordonné pour une gestion restauratoire de l'espèce[5].

Des études ont été entreprises pour évaluer la structure démographique de ses populations relictuelles afin de proposer des mesures de protection ou de gestion halieutique soutenable. L'âge d'un poisson est habituellement mesuré par comptage des certnes de croissance sur les otolithes, ce qui implique de tuer le poisson. Pour éviter cela, une méthode non-létale a été proposée, basée sur les rayons des nageoiress dorsales, méthode qui a du être adaptée à la Guyane française car le contraste saisonnier y est moins marqué qu'en région subtropicale de plus hautes latitudes[1]. En 2010 et 2011 environ 200 poissons de 38 cm à 1,94m de long avaité été ainsi déjà étudiés, jeunes pour la plupart (âgés de 1 à 16 ans, 4 ans en moyenne), ce qui laisse penser que les individus adules ont été pêchés ou que le littoral et la mangrove de Guyane abritent plutôt une population juvénile de goliaths[1].

Les eaux littorales et estuariennes de l'Amazone et d'autres fleuves côtiers de Guyane et du Surinam peuvent être très turbide ce qui rend le milieu subaquatique difficile à étudier. Pour suivre, observer et étudier ce poissons in situ Céline Artero a récemment utilisé non pas un sonar multifaisceaux à haute fréquence mais une caméra acoustique (de type BlueView, qui produit une image évoquant une échographie où il faut repérer l'ombre filmée par la caméra)[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Artero, C., D. Murie, L. Lampert, & C. Koenig (2015) Non Lethal Aging of Goliath Grouper (Epinephelus itajara) in French Guiana Détermination Non Létale de L’âge des Mérous Géants (Epinephelus itajara) de Guyane Française ; Proceedings of the Sixty six Annual Gulf and Caribbean Fisheries Institute Corpus Christy USA ; Volume:66, Pages: 525 – 526, Novembre 2015 (résumé)
  2. Koenig C.C., Coleman F.C., Eklund A.M., Schull J. & Ueland J. (2007). Mangroves as essential nursery habitat for Goliath Grouper (Epinephelus itajara). Bulletin of Marine Science 80, 567-586.
  3. Sadovy Y. & Eklund A.M. (1999). Synopsis of biological data on the Nassau Grouper, Epinephelus striatus (Bloch, 1792), and the Jewfish, E. itajara (Lichtenstein, 1822). : US Dept of Commerce
  4. a et b Artero C (2014) Biologie et écologie du mérou géant (Epinephelus itajara) en Guyane française ; Thèse de Doctorat en Physiologie et Biologie des Organismes ; Spécialité écologie marine, Antilles-Guyane,S soutenue le 4 juillet 2014 à Cayenne ; PDF, 312 p (résumé).
  5. Artero C., Koenig C.C., Hauselmann A., Alcide A., Betremieux L., Pineau K., Berzins R., Bouchon C., et Lampert L. The Goliath Grouper stock assessment in French Guiana reveals a need for an international management. Endangered Species Research (en préparation en 2015).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]


Lien externe[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Artero, C, Murie, DJ, Koenig, CC, Berzins, R, Bouchon, C, Lampert, L (2015) [ http://borea.mnhn.fr/fr/age-growth-and-mortality-atlantic-goliath-grouper-epinephelus-itajara-french-guiana Age, growth, and mortality of the Atlantic goliath grouper Epinephelus itajara in French Guiana.], Journal Endangered Species Research, Vol 28, pp 275-287
  • Artero, C., D. Murie, L. Lampert, & C. Koenig (2015) Non Lethal Aging of Goliath Grouper (Epinephelus itajara) in French Guiana] Détermination Non Létale de L’âge des Mérous Géants (Epinephelus itajara) de Guyane Française ; Proceedings of the Sixty six Annual Gulf and Caribbean Fisheries Institute Corpus Christy USA ; Volume:66, Pages: 525 – 526, Novembre 2015 (résumé et résumés multilingues)
  • Artero C., Marchetti S., Bauer E., Viala C., Noël C., Koenig C.C., Berzins, R.,Bouchon C., et Lampert L. Using a high resolution acoustic camera : an innovative and efficient approach to assess size and structure of Goliath Groupers population in the extremely turbid waters of French Guiana. Fisheries Research
  • Artero C., Murie D., Koenig C.C., Berzins R., Bouchon C., et Lampert L. Age, growth and mortality of Goliath Grouper Epinephelus itajara in French Guiana. Endangered Species Research (en préparation).
  • Artero C., Marchetti S., Bauer E., Viala C., Noël C., Koenig C.C., Berzins, R., Bouchon C., et Lampert L. Using a high resolution acoustic camera : an innovative and efficient approach to assess size and structure of Goliath Groupers population in the extremely turbid waters of French Guiana. Fisheries Research (en préparation).
  • Artero C., Koenig C.C., Hauselmann A., Alcide A., Betremieux L., Pineau K., Berzins R., Bouchon C., et Lampert L. The Goliath Grouper stock assessment in French Guiana reveals a need for an international management. Endangered Species Research (en préparation).