Epinephelus lanceolatus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mérou géant, Mérou lancéolé, Loche géante, Carite

Le Mérou géant, ou mérou lancéolé (Epinephelus lanceolatus) est une espèce de poissons des récifs coralliens, emblème aquatique du Queensland en Australie. Il occupe toute la région du bassin Indo-Pacifique, sauf le golfe Persique.

C'est le plus grand des mérous[2].

Description[modifier | modifier le code]

Le mérou lancéolé est d'allure trapue, avec une grande bouche aux lèvres charnues et une queue arrondie et pointue. Il a de petits yeux. Les jeunes portent des marques irrégulières noires et jaunes, alors que les adultes ont une teinte gris-vert ou marron-gris, avec de nombreux points noirs sur des nageoires jaunâtres, et des points blancs-gris sur la tête[3]. Il peut atteindre de 2,5 à 3 m de long et plus de 400 kg[4].

Habitat et répartition[modifier | modifier le code]

Ce mérou a une aire de répartition large, couvrant les eaux chaudes et peu profondes de tout le bassin Indo-Pacifique tropical à l'exception du golfe Persique. On le trouve notamment à proximité des écosystèmes coralliens, des épaves et des grottes sous-marines[3]. On le trouve aussi dans les estuaires des fleuves car il supporte les eaux saumâtres.

Écologie et comportement[modifier | modifier le code]

Ce mérou est un poisson essentiellement solitaire. Il se nourrit principalement de crustacés, en particulier de homards dont il est friand, mais aussi de crabes, de poissons, de raies, de petits requins, de petits dauphins et de jeunes tortues de mer.

Il se laisse approcher des plongeurs mais on raconte que de grands spécimens auraient attaqué et tué des hommes.

Ils sont hermaphrodites, et le changement de sexe semble lié à la population locale[3].

Comme la plupart des grands prédateurs des mers tropicales, la chair de ce poisson peut être toxique en raison de la présence de ciguatera[3].

Menace[modifier | modifier le code]

Le mérou géant est devenu rare à cause de la surpêche[5].

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Integrated Taxonomic Information System (ITIS), www.itis.gov, CC0 https://doi.org/10.5066/F7KH0KBK, consulté le 13 mars 2014
  2. Collectif (trad. Josette Gonthier), Le règne animal, Gallimard Jeunesse, , 624 p. (ISBN 2-07-055151-2), p. Mérou géant pages 512 et 513
  3. a b c et d DORIS, consulté le 13 mars 2014
  4. Marie-Paul Zierski et Philipp Röhlich, La grande encyclopédie des animaux, Terres éditions, , 320 p. (ISBN 978-2-35530-295-4), p. Mérou géant page 164
  5. Collectif (trad. Michel Beauvais, Marcel Guedj, Salem Issad), Histoire naturelle [« The Natural History Book »], Flammarion, , 650 p. (ISBN 978-2-0813-7859-9), p. Mérou géant page 345