Epicrates cenchria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les serpents
Cet article est une ébauche concernant les serpents.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Epicrates cenchria
Description de l'image Ecc4.jpg.
Classification selon ReptileDB
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Lepidosauria
Ordre Squamata
Sous-ordre Serpentes
Infra-ordre Alethinophidia
Famille Boidae
Sous-famille Boinae
Genre Epicrates

Nom binominal

Epicrates cenchria
(Linnaeus, 1758)

Synonymes

  • Boa cenchria Linnaeus, 1758
  • Coluber tamachia Scopoli, 1788
  • Boa cenchris Gmelin, 1788
  • Boa aboma Daudin, 1803
  • Boa ternatea Daudin, 1803
  • Boa annulifer Daudin, 1803
  • Epicrates cenchria gaigei Stull, 1938
  • Epicrates cenchria hygrophilus Amaral, 1954

Statut CITES

Sur l'annexe  II  de la CITES Annexe II , Rév. du 04/02/1977

Epicrates cenchria est une espèce de serpents de la famille des Boidae[1].

Répartition[modifier | modifier le code]

Cette espèce se rencontre au Panamá, en Colombie, au Venezuela, à Trinité-et-Tobago, en Guyane, au Brésil, au Pérou, en Bolivie, au Paraguay et en Argentine[1].

Description[modifier | modifier le code]

C'est un serpent vivipare[1].

Taxinomie[modifier | modifier le code]

Les sous-espèces ont été élevées au rang d'espèce ou synonymisées par Passos & Fernandes, 2008[2].

Publication originale[modifier | modifier le code]

  • Linnaeus, 1758 : Systema naturae per regna tria naturae, secundum classes, ordines, genera, species, cum characteribus, differentiis, synonymis, locis, ed. 10 (texte intégral).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Reptarium Reptile Database, consulté lors d'une mise à jour du lien externe
  2. Passos & Fernandes, 2008 : Revision of the Epicrates cenchria Complex (Serpentes: Boidae). Herpetological Monographs, vol. 22, no 1, p. 1-30 (texte intégral).