Enflurane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Enflurane
Enflurane2.pngEnflurane-3D-vdW.png
Identification
Nom UICPA (RS)-2-chloro-1-(difluorométhoxy)-1,1,2-trifluoro-éthane
No CAS 13838-16-9
No ECHA 100.034.126
Code ATC N01AB04
PubChem 3226
SMILES
InChI
Apparence liquide incolore, d'odeur caracteristique[1].
Propriétés chimiques
Formule brute C3H2ClF5O  [Isomères]
Masse molaire[2] 184,492 ± 0,005 g/mol
C 19,53 %, H 1,09 %, Cl 19,22 %, F 51,49 %, O 8,67 %,
Propriétés physiques
ébullition 56,5 °C[1]
Solubilité dans l'eau : faible[1]
Masse volumique 1,52 g·cm-3[1]
Limites d’explosivité dans l’air en volume % dans l'air : 4.25-[1]?
Pression de vapeur saturante à 20 °C : 23,3 kPa[1]
Données pharmacocinétiques
CAM 1,68 % vol.
Métabolisme Hépatique (< 8 %)
Excrétion

Pulmonaire

Considérations thérapeutiques
Classe thérapeutique Anesthésique général
Voie d’administration Inhalatoire

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

L'enflurane est un agent anesthésique volatil de la famille des éthers halogénés anciennement utilisé pour l'entretien des anesthésies générales, abandonné dans les années 1980 en raison de sa trop grande toxicité.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'enflurane a été développé en 1963 et utilisé pour la première fois en 1966.

Propriétés[modifier | modifier le code]

Sa CAM est de 1,68 % vol.

Effets indésirables[modifier | modifier le code]

Comme tous les gaz halogénés, l'enflurane favorise une hypotension artérielle préopératoire et augmente le risque de nausées et de vomissements postopératoires. Sa toxicité hépatique est certaine. Il est susceptible, chez les sujets prédisposés, de déclencher une crise d'hyperthermie maligne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f ENFLURANE, fiche(s) de sécurité du Programme International sur la Sécurité des Substances Chimiques, consultée(s) le 9 mai 2009
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.