Sévoflurane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Sévoflurane
Sevoflurane2.pngSevoflurane-3D-vdW.png
Identification
Nom UICPA 1,1,1,3,3,3-hexafluoro-2-(fluorométhoxy)propane
No CAS 28523-86-6
Code ATC N01AB08
PubChem 5206
SMILES
InChI
Apparence liquide incolore[1].
Propriétés chimiques
Formule brute C4H3F7O  [Isomères]
Masse molaire[2] 200,0548 ± 0,0037 g/mol
C 24,01 %, H 1,51 %, F 66,48 %, O 8 %,
Propriétés physiques
ébullition 58,5 °C[1]
Masse volumique 1,517
Pression de vapeur saturante 20,9 kPa à 20 °C
26,3 kPa à 25 °C
42,3 kPa à 36 °C
Données pharmacocinétiques
CAM 2 % vol.
Métabolisme Hépatique 5 %)
Excrétion

Pulmonaire (> 90 %)
Rénale (< 10 %)

Considérations thérapeutiques
Classe thérapeutique Anesthésique général
Voie d’administration Inhalatoire
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le sévoflurane est un agent anesthésique volatil de la famille des éthers halogénés utilisé pour l'induction et l'entretien des anesthésies générales. Sa bonne tolérance clinique et son comportement pharmacologique permettant un réveil rapide l'ont fait progressivement préférer, avec le desflurane, aux molécules plus anciennes (halothane, enflurane et isoflurane) dans les pays occidentaux.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le sévoflurane est le plus récent des anesthésiques halogénés : il a été utilisé pour la première fois au Japon en 1990.

Propriétés[modifier | modifier le code]

Le mode d'action du sévoflurane reste partiellement inconnu. Administré au masque grâce à un vaporisateur anesthésique, il est le plus souvent associé au protoxyde d'azote et à l'oxygène. Son odeur douce autorise son administration pour l'induction de l'anesthésie, ce qui fait de lui l'agent moderne de choix pour l'anesthésie des enfants, ou même des adultes (pusillanimité, capital veineux réduit...). Sa CAM est de 2 % vol. Initialement, son coût élevé était le principal obstacle à sa généralisation, ce n'est plus le cas dans les pays "riches". L'isoflurane est encore souvent préféré pour des raisons économiques.

Effets indésirables[modifier | modifier le code]

La tolérance du sévoflurane est globalement très bonne. Comme tous les gaz halogénés le sévoflurane favorise une hypotension artérielle per-opératoire et augmente le risque de nausées et de vomissements post-opératoires. À ce jour la toxicité hépatique ou rénale du sévoflurane chez l'homme semble presque inexistante. Il est susceptible, chez les sujets prédisposés, de déclencher une crise d'hyperthermie maligne.

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Compendium suisse des médicaments : spécialités contenant Sévoflurane

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b SEVOFLURANE, fiche de sécurité du Programme International sur la Sécurité des Substances Chimiques, consultée le 9 mai 2009
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.