Elza Radziņa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Elza Radziņa
Description de l'image Elza Radziņa 2017 envelope of Latvia cr2.jpg.
Naissance
Kharkiv, Empire russe
Nationalité Drapeau de Lettonie Lettone
Décès (à 87 ans)
Riga, Lettonie
Profession Actrice
Films notables Purva bridējs (1966), Vella kalpi (1970), Teātris (1978)

Elza Radziņa, née Elza Katrīna Podniece le à Kharkiv dans l'Empire russe et morte le à Riga en Lettonie, est une actrice lettone[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Elza Radziņa naît pendant la Première Guerre mondiale à Kharkiv de Jānis Podnieks (1876-1921) et de sa femme Lība (1885-1971). Avant la guerre, la famille, où grandissaient déjà trois enfants — une fille et deux garçons —, vivait à Riga. Son père était coupeur de métal à l'usine Union et sa mère couturière. Lors de l'évacuation vers Petrograd deux garçons meurent. La famille rentre en Lettonie en 1918. En 1919, le père est appelé à l'armée, mais meurt dans un hôpital en Russie.

En 1921, la mère d'Elza avec ses deux filles s'installe à Jelgava où elle travaille comme femme de ménage. En 1936, Elza est diplômée du gymnasium Pierre von Biron (aujourd'hui Jelgavas Tehnoloģiju vidusskola) et commence à travailler comme bibliothécaire à la bibliothèque municipale et dans une librairie (1936-1940). Parallèlement elle participait aux spectacles de théâtre amateur notamment les pièces Skroderdienas Silmačos et Indrāni d'après Rūdolfs Blaumanis. En 1941, Elza se marie avec Kārlis Radziņš et prend le nom de famille de son époux sous lequel elle sera, plus tard, connu du grand public malgré le remariage en 1958, avec un metteur en scène Oļģerts Šalkonis. En 1942, elle a intégré l'école de théâtre de Jelgava, mais en 1944, à l'approche du front allemand, elle s'est réfugiée à Kurzeme avec sa famille. Elle travaillait dans les cuisines du lazaret de Ventspils.

Après la Seconde Guerre mondiale, Elza Radziņa travaillait au Théâtre de Jelgava (1945-1953) et en 1949, a débuté au cinéma dans le rôle de la sœur de Rainis, Dora Stučka, dans le film Rainis du Riga Film Studio[1]. En 1953, elle joue au Théâtre dramatique de Valmiera, puis, à partir de 1954 intègre la troupe du Théâtre National de Lettonie à Riga où se déroulera pratiquement toute sa carrière.

Radziņa a interprété environ 30 personnages pour le cinéma. Elle a reçu plusieurs récompenses pour son travail, notamment le prix Spidola et le prix spécial du festival du film letton Lielais Kristaps. Elle a connu un moment de gloire internationale avec le rôle de la reine Gertrude dans l'adaptation de "Hamlet" de Grigori Kozintsev (1964) pour lequel elle a été nominée aux Golden Globes dans la catégorie du meilleur film étranger.

L'actrice meurt le 18 août 2005. Elle est inhumée sur la colline des artistes du cimetière de la Forêt à Riga[2].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (lv) « Elza Radziņa. », sur 100 Latvias personību (consulté le 25 décembre 2014)
  2. (lv) « Elza Radziņa 1917 - 2005. », sur vieglassmiltis.lv (consulté le 26 décembre 2014)
  3. (lv) « Jelgavas goda zīmes. », sur jelgava.lv (consulté le 27 décembre 2014)

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • "Rainis"/Rainis (1949) - Dora
  • "Ilze"/Ilze, (1959) - épisode
  • "Saules gris en fleurs"/Kārkli pelēkie zied (1961) - épisode
  • "Hamlet"/Hamlets (Lenfilm 1964) - la reine Gertrude
  • "Serment d’Hippocrate"/Hipokrāta zvērests (1965) - la mère
  • "Le marécage"/Purva bridējs (1966) - Madame Horst
  • "Rive de l'espoir"/Cerību krasts (Studio Dovjenko 1967) - Mary Johnson
  • "Générale Rakhimov"/Ģenerālis Rahimovs (Uzbekfilm 1967) - docteur Olga Petrovna
  • "Les temps des arpenteurs"/Mērnieku laiki, (1968) - Oļiņiete
  • "Dernière relique"/Pēdējā relikvija (Tallinnfilm, 1969) - l'abbesse
  • "Serviteurs du diable"/Vella kalpi (1970) - Ģertrūde
  • "République de la rue des Corneilles"/Vārnu ielas republika, (1970) - la mère d'Elza
  • "Klāvs fils de Martin"/Klāvs - Mārtiņa dēls, (1970) - Ance
  • "Le Roi Lear"/Karalis Līrs (Lenfilm, 1970) - Gonerila
  • "Danse du papillon"/Tauriņdeja, (1971) - Madame Anna
  • "Serviteurs du diable au moulin du diable"/Vella kalpi Vella dzirnavās, (1972) - Ģertrūde
  • "Soufflez, les vents, soufflez"/Pūt, vējiņi, (1973) - la mère
  • "Oleg et Aina"/Oļegs un Aina, (1973) - la mère d'Aina
  • "Et l'Acier fut trempé..."/Kā rūdījās tērauds (Studio Dovjenko, 1973) - la rédactrice de journal
  • "Attaque de la police socrète"/Uzbrukums slepenpolicijai, (1974) - Madame Lejiņa
  • "Climat océanique"/Piejūras klimats, (1974) - Jautrīte Pūce
  • "Malgré le destin"/Liktenim spītējot, (1975) - la maitresse de la maison
  • "Entre les pinces du crabe noir"/Melnā vēža spīlēs, (1975) - épisode
  • "Mort sous les voiles"/Nāve zem buras, (1976) - misis Tafta
  • "Favorite"/Favorīts ("Moldova-film"), (1976) - Deba Penna
  • "Théâtre"/Teātris (1978) - Dolly de Frees
  • "Derrière la porte vitrée"/Aiz stikla durvīm, (1978) - l'infirmière en chef
  • "Album de photos"/Ģimenes albums, (1978) - Irma Rande
  • "Agent secret"/Slepenā dienesta aģents (Moldova-film, 1978) - Njaga
  • "Inspecteur Gull"/Inspektors Gulls (Studio Ekran), (1979) - Sibila Berlinga
  • "Sergueï Ivanovitch prend se retraite"/Sergejs Ivanovičs dodas pensijā (Lenfilm, 1980) - Irina Arkadjevna
  • "Blues de pluie"/Lietus blūzs, (1982) - la femme de Freibergs
  • "Mystère des étourneaux noirs"/Melno strazdu noslēpums (Mosfilm, (1983) - Efija Ramsbotoma
  • "Dernière visite"/Pēdējā vizīte, (1984) - Etele Čīvere
  • "Sprīdītis"/Sprīdītis, (1985) - la première dame de la courre
  • "Nous accusons"/Mēs apsūdzam (Studio Dovjenko, 1985) - la mère de Pauvers
  • "Photo avec femme et sanglier"/Fotogrāfija ar sievieti un mežakuili, (1987) - Paula
  • "Maija et Paija"/ Maija un Paija, (1990) - Laima
  • "Croix de charité"/Žēlsirdības krusts (Belarusfilm, 1991) - Eliza Ožeško
  • "Courage de tuer"/Drosme nogalināt, (1993) - épisode
  • "Été terrible"/Baiga vasara (2000) - épisode
  • "Cache-cache"/Paslēpes (2001) - Timmere

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :