Elias Avery Lowe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Elias Avery Lowe
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 89 ans)
Bad NauheimVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Membre de
Distinction

Elias Avery Lowe était un paléographe américain, né en Allemagne (en Prusse-Orientale, soit l’actuelle Lituanie) le et mort à Bad Nauheim le . Son nom de naissance est « Loew », une famille juive d’origine russe[1].

Il obtint son doctorat en 1908 à l’université de Munich sous la direction de Ludwig Traube, et continua à Oxford et aux États-Unis avant de se fixer en Grande-Bretagne.

Son œuvre majeure est la publication des Codices Latini Antiquiores, qu’il a initiée en 1929 et dirigée à partir de 1934.

Chercheur au sein de l’Institute for Advanced Study de Princeton en 1936, correspondant de l’Académie des inscriptions et belles-lettres en 1954, puis membre associé étranger en 1964.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Die ältesten Kalendarien in Monte Cassino, Munich, thèse de doctorat, 1908.
  • The Beneventan Script. A History of the South Italian miniscule, Oxford, 1914 ; 2e édition augmentée, Rome, 1980.
  • Palaeographical papers. 1907-1965, éd. Ludwig Bieler, Oxford, 1972.

Sources[modifier | modifier le code]

  1. Interview: Boris Johnson, The Jewish Chronicle, par Daniella Pele, avril 2008.
  • (de) Bernhard Bischoff, « Elias Avery Lowe, 15. Oktober 1879 - 8. August 1969 », Jahrbuch der Bayerischen Akademie der Wissenschaften,‎ , p. 203 et suiv..
  • (en) Patricia Tracy Lowe, A marriage of true minds. A memoir of my parents, Helen Tracy Lowe-Porter and Elias Avery Lowe, New Paltz (New York),‎ (ISBN 0-9642350-4-8).
  • Michel Lejeune, « Éloge funèbre de M. Elias Lowe, associé étranger de l’Académie », Comptes-rendus des séances de l’Académie des inscriptions et belles-lettres, vol. 113, no 3,‎ , p. 495–496 (lire en ligne).