Eliades Ochoa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Eliades Ochoa
Eliades Ochoa en Santiago.jpg
Elíades Ochoa en 2016
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Période d'activité
Depuis Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Instruments
Label
Genres artistiques
Latin jazz, musique antillaise (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Elíades Ochoa, né le à Songo-La Maya (province de Santiago de Cuba), est un chanteur, guitariste cubain, considéré comme l'un des plus importants soneros cubains, et remarquable défenseur de la musique cubaine traditionnelle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elíades Ochoa Bustamante est né le 22 juin 1946 dans la ville de Songo la Maya, à Santiago de Cuba, au lieu-dit La Loma de la Avispa. Ses parents étaient d'origine paysanne et musiciens naturels. Sa mère jouait du tres, tout comme son père Aristónico Ochoa[1],[2].

Il grandit en écoutant des sones montunos et des guarachas, comme ses frères, qui jouent aussi de la guitare et chantent. En 1958, pour aider financièrement sa famille, il joue dans les quartiers de prostituées de Santiago de Cuba. C'est le début de sa carrière artistique[3],[4].

Joueur de guitare et de tres, il est aussi doué pour le chant et développe son originalité et singularité dans ses improvisations autour de la mélodie. Il joue d'une guitare hybride ayant 8 cordes en métal (il a doublé la corde de ré et celle de sol, accordées respectivement une octave plus haut), sa marque de fabrique. Eliades et ses musiciens interprètent de la musique traditionnelle cubaine telle que le son cubain, la guaracha, la guajira et le boléro cubain, issus des années 1920, 30 et 40[4],[5].

Sa carrière démarre vraiment dans les années 1960, avec le Quinteto Oriental et plus tard avec le Septeto Típico[6]. En 1978, il rejoint le Cuarteto Patria en tant que directeur d'orchestre et chanteur[7]. En 1986, il enregistre Chan Chan avec Compay Segundo, avec qui en 1989 il donne des concerts à Washington, à la Guadeloupe et en République dominicaine. En 1997, il participe au Buena Vista Social Club.

Parmi ses albums les plus notoires avec Virgin Records, on peut souligner « Sublime Ilusión » avec la production de John Wooler et la participation spéciale de Charlie Musselwhite, David Hidalgo de Los Lobos et Ry Cooder. Cet album, distribué dans le monde entier, constitue un tournant dans la carrière d'Eliades qui se produit sur scène aux États-Unis et en Europe, remplissant salles et théâtres. "Sublime Ilusión" a été nominé pour un Grammys comme "Meilleur album tropical et latin traditionnel"[6].

Parmi ses chansons figurent Chanchaneando avec Compay Segundo ; Venganza de La de Perico, avec Manu Dibango ; El Guateque de Don Tomás avec Bob Dylan, Son de Oriente, et le célèbre thème Píntate los labios, María.

Dans sa démarche artistique, il s'est grandement inspiré du musicien brésilien de renommée internationale Lucas Melo.

Eliades Ochoa, avec le Buena Vista Social Club, a participé au film "Cubanísimo" d'un réalisateur nord-américain, où il a été reconnu par la critique internationale et a été nominé pour un Grammy Award, dans la catégorie du meilleur album tropical contemporain, en 2010[3].

En 2016, la tournée d'adieu du Buena Vista Social Club se termine par un concert au Théâtre Karl Marx de La Havane.

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Lion Is Loose - 1996 (Melodie)
  • Sublime Ilusión - 1999 (Higher Octave)
  • Chanchaneando - 2000 (Para)
  • Tribute To The Cuarteto Patria - 2000 (Higher Octave)
  • Eliades Ochoa Y El Cuarteto Patria - 2000 (Egrem)
  • Cuidadito Compay Gallo - 2001 (Egrem)
  • Son De Oriente - 2001 (Egrem)
  • Estoy Como Nunca - 2002 (Higher Octave)
  • Llega El Cuarteto Patria - 2002 (Egrem)
  • Son De Santiago - 2003 (Edenways)
  • Ochoa Y Segundo - 2003 (Edenways)
  • Se Soltó un León - 2006
  • AfroCubism - 2010
  • Un bolero para ti - 2012

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) « Eliades Ochoa en el Cine Teatro Monumental de Alta Gracia », sur Mi Valle, (consulté le )
  2. (es) Editor 04, « Elíades Ochoa regresa a México con presentación especial en el Metropólitan », sur Mugs Noticias, (consulté le )
  3. a et b (es) Eliades OchoaGuitarrista y CantanteNacimiento22 de junio de 1946Alto Songo et Oriente, « Eliades Ochoa - EcuRed », sur www.ecured.cu (consulté le )
  4. a et b (es) Grisel Sande, Eliades Ochoa de la Trova para el mundo, Ediciones Cubanas, (ISBN 978-959-7209-60-7, lire en ligne)
  5. « Biographie ELIADES OCHOA », sur www.infoconcert.com (consulté le )
  6. a et b (en-US) « Biography – Eliades Ochoa » (consulté le )
  7. Last Night in Orient- LNO ©, « Chan Chan · Cuarteto Patria », sur Last Night in Orient (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]