Effet multiplicateur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

L'effet multiplicateur est un concept de macroéconomie qui renvoie à un ensemble de mécanismes macroéconomiques par lesquels une hausse d'une variable économique (la dépense publique, le niveau d'emploi...) conduit à une hausse plus que proportionnelle d'une autre variable (la croissance, l'investissement).

Concept[modifier | modifier le code]

Dès le début du XXe siècle, les économistes travaillent à identifier des boucles de rétroaction et de répercussion en chaîne de la hausse d'une variable macroéconomique sur d'autres variables. Le premier grand effet multiplicateur découvert est le multiplicateur de Kahn, collègue de John Maynard Keynes, qui identifie un effet puissant de la hausse du niveau d'emploi (une baisse du chômage) sur la croissance. Plusieurs effets multiplicateurs sont ensuite découverts, notamment par Keynes, qui donne son nom à l'effet le plus connu (multiplicateur keynésien), selon lequel une hausse des dépenses publiques provoque une hausse plus que proportionnelle de la croissance.

La prépondérance du multiplicateur keynésien par rapport aux autres effets multiplicateurs a conduit à l'utilisation de l'expression d'« effet multiplicateur » pour désigner implicitement le multiplicateur keynésien[1].

Types d'effets multiplicateurs[modifier | modifier le code]

Multiplicateur de Kahn[modifier | modifier le code]

Le multiplicateur de Kahn (ou « multiplicateur d'emplois ») est le plus ancien multiplicateur désigné comme tel[2]. Découvert en 1931 par Richard Kahn, il désigne un rapport entre la création d'emplois et la croissance, qui, par une boucle de rétroaction, provoque la création de nouveaux emplois[3].

Multiplicateur keynésien[modifier | modifier le code]

John Maynard Keynes propose dans sa Théorie générale de l'emploi, de l'intérêt et de la monnaie (1936) un nouvel effet multiplicateur, parfois appelé « multiplicateur budgétaire ». La politique budgétaire permet de stimuler la croissance : les sommes dépensées par l'État sont utilisées par les agents économiques pour être dépensées et investies, ce qui doit relancer la croissance[4]. Or, en vertu de la loi d'Okun, une augmentation de la croissance réduit le chômage. Ainsi, l'effet multiplicateur keynésien réduit à terme le chômage[5].

Multiplicateur fiscal[modifier | modifier le code]

Le multiplicateur fiscal est un multiplicateur lié à la gestion du niveau d'imposition par la puissance publique[6]. Le multiplicateur fiscal est inférieur au multiplicateur keynésien. Une politique fiscale est moins efficace qu'une politique budgétaire, car une baisse des impôts ne se traduit pas par une hausse proportionnelle de la croissance, contrairement à une dépense publique[7]. Cela est dû au fait que, lors d'une baisse d'impôts, une partie seulement du gain de revenu disponible est dépensée, en vertu de la propension à consommer[3].

Multiplicateur du commerce extérieur[modifier | modifier le code]

Le multiplicateur du commerce extérieur est un multiplicateur qui relie les exportations et la croissance économique du pays exportateur[2].

Multiplicateur culturel[modifier | modifier le code]

Le multiplicateur culturel est un effet multiplicateur appliqué au lien entre les dépenses publiques et l'industrie culturelle[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Patrick J. Welch et Gerry F. Welch, Economics: Theory and Practice, John Wiley & Sons, (ISBN 978-1-118-94973-3, lire en ligne)
  2. a et b Mokhtar Lakehal, Le grand livre de l'économie contemporaine et des principaux faits de société: 11.500 entrées - 9.000 définitions, Editions Eyrolles, (ISBN 978-2-212-17613-1, lire en ligne)
  3. a et b Marc Montoussé, Macroéconomie, Editions Bréal, (ISBN 978-2-7495-0610-4, lire en ligne)
  4. (en) Charles Robert McCann, John Maynard Keynes: Critical Responses, Taylor & Francis, (ISBN 978-0-415-15196-2, lire en ligne)
  5. (en) Thomas Cate, Keynes' General Theory: Seventy-Five Years Later, Edward Elgar Publishing, (ISBN 978-1-78100-103-5, lire en ligne)
  6. Philippe Deubel, Marc Montoussé et Serge d' Agostino, Dictionnaire de sciences économiques et sociales, Editions Bréal, (ISBN 978-2-7495-0512-1, lire en ligne)
  7. Isabelle Waquet et Marc Montoussé, Macroéconomie, Editions Bréal, (ISBN 978-2-7495-0472-8, lire en ligne)
  8. OECD, Développement économique et création d'emplois locaux (LEED) La culture et le développement local, OECD Publishing, (ISBN 978-92-64-00993-6, lire en ligne)