Agent économique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Agent.

En économie, un agent économique est une personne physique ou morale prenant des décisions d'ordre économique. Il est l'actant économique principal des modèles d'analyse économique. Le périmètre pertinent dépend de la conception de l'économie: il peut être un individu, un ménage, une entreprise, un pays, une collectivité territoriale ou encore une instance internationale.

En macroéconomie, un agent économique est notamment caractérisé par ses fonctions: dépenses (consommation, investissement, et importations), épargne, et autres. En microéconomie, ce sont les décisions de l'agent qui sont étudiées.

Approche par la comptabilité nationale[modifier | modifier le code]

Article détaillé : comptabilité nationale.

Les organes de comptabilité nationale regroupent les agents économiques selon leurs fonctions. Les catégories les plus simples sont les ménages, les entreprises, le gouvernement. La fonction principale des entreprises et du gouvernement est de produire des biens et services, celle des ménages est de consommer.

En France, l'INSEE[1] catégorise les agents économiques en six catégories, aussi appelées unités institutionnelles. Chaque catégorie inclut des sous-divisions.

Agent économique Fonction principale Ressources
Sociétés non financières (SNF) Produire des biens et des services financiers marchands Produit de la vente
Sociétés non financières et entrepreneurs individuels (SNFEI) Produire des biens et des services marchands Produit de la vente
Sociétés financières (SF) Produire des biens et des services marchands Produit de la vente
Administrations publiques (APU) Produire des services non marchands Prélèvements obligatoires (impôts, taxes, cotisations sociales)
Ménages (y compris entrepreneurs individuels) Consommer Salaires, allocations sociales, patrimoine
Institutions sans but lucratif au service des ménages (ISBLSM) Produire des biens et des services marchands ou non marchands Cotisations des adhérents, dons ou prélèvements
"Reste du monde" (UE et pays tiers)

Approche économiques théoriques[modifier | modifier le code]

Approche macroéconomique[modifier | modifier le code]

En macroéconomie peut revêtir plusieurs formes, l'agent économique pertinent peut être un agent représentatif (par exemple, le ménage moyen ou médian). Il peut aussi être l'agrégation des agents économiques (on parle ici de macroéconomie agrégée), afin de constituer un groupe homogène qui peut ensuite être étudié.

Les économistes choisissent les agents pertinents pour leur analyse selon la société historique qu'ils observent et leur conception du système économique[2].

Les classiques[modifier | modifier le code]

François Quesnay distingue[3] 3 agents économiques : les fermiers, les propriétaires fonciers et les artisans (qu'il appelle la "classe stérile"). Cette vision des fermiers comme seuls agents producteurs, et des artisans "stériles" est notamment critiquée par Adam Smith[4].

Karl Marx propose une analyse de l'économie avec 3 agents économiques : 2 capitalistes : l'un produisant des biens intermédiaires et l'autre produisant des biens finaux, et un agent ouvrier[réf. nécessaire]. Ces agents sont effectivement représentatifs des classes sociales décrites par Marx, la bourgeoise et le prolétariat.

Pour l'école du circuit, les agents économiques sont proches de ceux retenus par la comptabilité nationale, et sont regroupés en pôles fonctionnels : les institutions financières (notamment les banques), les entreprises, les ménages et les administrations publiques. Il s'agit ici non pas de classe sociale ou professionnelle, mais de fonction économique. Ainsi, un individu peut-il à la fois être classé dans le pôle entreprise, institution financière et ménage[réf. nécessaire].

Approche microéconomique[modifier | modifier le code]

En microéconomie, chaque agent possède des caractéristiques particulières qui permettent aux économistes de prévoir ses décisions. Plutôt qu'un simple agent représentatifs de sa classe ou de son groupe d'appartenance, l'agent microéconomique décide en plusieurs choix possibles. Une hypothèse souvent retenue est celle de rationalité: l'agent est censé faire des choix optimaux en s'appuyant sur un calcul économique. On parle ici d'analyse coût-avantage.

Pour les néo-classiques, 2 types d'agents économiques sont à considérer: le consommateur et le producteur. Le consommateur offre son travail en échange d'un salaire, qu'il va consommer sur le marché des biens et services. Le producteur achète la force de travail et les capitaux nécessaire à la production, et l'écoule ensuite sur le marché des biens et services[réf. nécessaire]. Pour les néoclassiques, les agents sont rationnels[2].

Débats[modifier | modifier le code]

Agents représentatifs ou hétérogènes?[modifier | modifier le code]

Les modèles économiques théoriques sont le plus souvent basés sur des hypothèses comportementales homogènes, afin de décrire les ensembles économiques de la manière la plus simple. Ainsi les ménages consomment, les entreprises produisent.

La théorie économique gagnant en complexité, les économistes affinent leur segmentation des agents économiques pour les différencier selon certains critères comme le revenu, le patrimoine ou l'âge.

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. « Insee - Définitions et méthodes - Nomenclature économique de synthèse / NES », sur insee.fr (consulté le 22 mai 2015)
  2. a et b (en) Duncan K. Foley, « The strange history of the economic agent », New School Economic Review, no 1(1),‎ , p. 82-94 (lire en ligne)
  3. François Quesnay, ANALYSE de la formule arithmétique du tableau économique de la distribution des dépenses annuelles d'une Nation agricole,‎ (lire en ligne)
  4. (en) Adam Smith, The Wealth of Nations,‎ (lire en ligne), p. IV.9.29

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]