Edurne Pasaban

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Edurne Pasaban
Edurne Pasaban, 2010-07-01.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (44 ans)
TolosaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Edurne Pasaban LizarribarVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Lieu de travail
Formation
Activités
Autres informations
Sites web
Distinctions
Liste détaillée
Q12266740 ()
Lan Onari ()
Prix Reina Letizia (d) ()
Prix Basque universel ()
Marca Leyenda ()
Médaille d'or de l'ordre royal du mérite sportif (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Edurne Pasaban Lizarribar, née le à Tolosa, est une alpiniste basque espagnole. Elle est la première femme à avoir réussi à gravir les 14 sommets de plus de 8 000 mètres.

Biographie[modifier | modifier le code]

Dès l'âge de 15 ans, elle apprend les rudiments de l'escalade au club Oargi. À 17 ans, elle visite des volcans en Équateur et commence à faire des ascensions dans les Alpes. Elle gravit des sommets de l'Himalaya dont le mont Everest le 23 mai 2001 et, à 28 ans, le Makalu, le 16 mai 2002[1]. Elle est amputée de plusieurs orteils en 2004 à la suite d'un accident lors de son ascension du K2[2]. Elle envisage après cette expérience d'abandonner l'alpinisme, mais elle reprend les ascensions himalayennes par la suite[2].

Ingénieur de profession, Edurne Pasaban a vaincu le , au Shishapangma (Tibet), son 14e sommet de plus de 8 000 m. Elle appartient au cercle fermé des alpinistes ayant gravi les 14 sommets de plus de 8 000 mètres en étant la première femme à avoir réussi cet exploit.

Le 30 août 2010, après une longue polémique quant à l'ascension du Kanchenjunga par son adversaire Oh Eun-sun, et à la suite de l'absence de preuve concluante apportée par cette dernière de son passage au sommet et du fait que des trois sherpas qui accompagnaient Eun-sun, deux avaient déclaré qu'elle n'avait pas atteint le sommet[3], Edurne Pasaban est considérée comme la première femme à avoir gravi les 14 sommets de plus de 8 000 m[4]. En plus d'Oh Eun-Sun, Edurne Pasaban était en compétition avec Gerlinde Kaltenbrunner, qui a cependant gravi tous les sommets sans assistance respiratoire, et Go Mi Sun, décédée en descendant le Nanga Parbat.

Le 28 juin 2011, Edurne Pasaban reçoit le prix Basque Universel 2010 de la main du président de la Communauté autonome basque, Patxi Lopez[5].

Chronologie des expéditions et succès[modifier | modifier le code]

  1. Everest (2001)
  2. Makalu (2002)
  3. Cho Oyu (2002)
  4. Lhotse (2003)
  5. Gasherbrum II (2003)
  6. Gasherbrum I (2003)
  7. K2 (2004)
  8. Nanga Parbat (2005)
  9. Broad Peak (2007)
  10. Dhaulagiri (2008)
  11. Manaslu (2008)
  12. Kangchenjunga (2009)
  13. Annapurna (2010)
  14. Shishapangma (2010)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Edurne Pasaban Lizarribar sur Auñamendi Eusko Entziklopedia.
  2. a et b Elodie Guignard, « Alpinisme : un trio de femmes en course pour une place dans l'histoire », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  3. Claire Cozens (AFP) : « Winds delay S. Korean climber's record attempt », 24 avril 2010
  4. « Edurne Pasaban la première femme aux 14×8000 incontestable », sur www.altissima.org, (consulté le 29 mai 2012)
  5. Ce prix est décerné par le Gouvernement basque aux personnes ou associations dont le travail signifie une projection et répercussion positive de limage du Pays Basque vers létranger.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :