Eau et rivières de Bretagne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Eau et rivières de bretagne)
Aller à : navigation, rechercher
Eau et rivières de Bretagne
Logo de l’association
Cadre
But Gestion et de protection de l'eau et des milieux naturels aquatiques
Zone d’influence Bretagne
Fondation
Fondation 1969
Fondateurs

Jean-Claude Pierre

Pierre Philipot
Origine Publication par la SEPNB d'un numéro spécial sur le saumon qui suscite de nombreuses réactions.
Identité
Président Dominique Avelange
Affiliation FNE
Affiliation européenne BEE
Publication Eau & Rivières
Site web www.eau-et-rivieres.asso.fr

Eau et Rivières de Bretagne (ERB et parfois simplement Eau et Rivières) (en breton : Dour ha stêriou Breizh) est une association bretonne fondée en 1969 dont l'objectif est de réfléchir et agir sur les problèmes de gestion et de protection de l'eau et des milieux naturels de la source à la mer[1].

Historique[modifier | modifier le code]

En 1968, la SEPNB, publie dans sa revue Penn Ar Bed un n° spécial sur le saumon qui suscite de nombreuses réactions[2].

L'association est fondée en 1969 par des naturalistes et des pêcheurs inquiets de la disparition du saumon des rivières de Bretagne sous le nom Association pour la protection et la promotion des salmonidés en Bretagne (APPSB). Jean-Claude Pierre en est le premier président et Pierre Phélipot le premier secrétaire général[2].

En 1983, l'association change de nom pour prendre son nom actuel : Eau et Rivières de Bretagne[2].

Présentation[modifier | modifier le code]

L'association est agréée par l’État [3] pour la protection de l'environnement en 1998, pour l'information des consommateurs en 2007 et pour l'éducation nationale et populaire en 2007. Elle est membre de France Nature Environnement.

Elle publie le magazine Eau & Rivières (trimestriel) et des guides techniques à l'usage des collectivités territoriales[4].

En février 2007, les locaux de l'association à Brest sont saccagés, vraisemblablement par des agriculteurs, à la suite de la décision du préfet de réduire les quantités d'azote, qui contribuent à la mauvaise qualité en nitrates de eaux bretonnes[5].

Actions[modifier | modifier le code]

Château Mond - Centre rivière à Belle-Isle-en-Terre

Eau et rivières participe :

  • à la sensibilisation du public par ses actions pédagogiques via notamment son centre régional d'initiation à la rivière[6], basé à Belle-Isle-en-Terre ou à partir de ses délégations départementales.
  • en participant à la mise en œuvre des politiques publiques dans les bassins versants
  • au respect et à l'évolution de la réglementation sur la qualité de l'eau et des milieux aquatiques. Fin 2013, ce sont 659 décisions administratives ou judiciaires engagées, gagnées dans 8 cas sur 10 [7]. Elle a ainsi fait condamner la France devant la Cour de justice européenne pour l'altération des eaux brutes potabilisées[8],[9] ou a fait condamner l'entreprise Monsanto pour publicité mensongère[10],[11],[12].
Marée verte faisant suite à une prolifération d'Ulva Armoricana, dans le nord-Finistère

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Maurice Le Démézet et Bruno Maresca, La protection de la nature en Bretagne. La SEPNB (1953-2003), Rennes, PUR, 2003.
  • Tudi Kernalegenn, Les chemins bretons de l’écologie. Luttes écologistes dans le Finistère (1967-1981), Fouesnant, Yoran Embanner, 2006.

Sources[modifier | modifier le code]

Vidéo[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]