Duhomard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Duhomard
logo de Duhomard

Création 1926
Siège social Bressuire
Drapeau de France France
Site web [1]

Duhomard est une marque de vermouth aromatisé essentiellement au quinquina, qui se décline en rouge et blanc. Elle a été créée par le voyageur de commerce français Émile Diacre.

Historique[modifier | modifier le code]

Tout commence avec le banquet de Massais le et son concours de pêche qui se déroulent sur les bords de l’Argenton, chaque année. Auguste Lebouc réunit les voyageurs de commerce des environs qui se donnent rendez vous dans ce petit village. Cette année-là, des amis d'Émile Diacre, originaire de Thouars, lui concoctent une plaisanterie. Après un repas bien arrosé, il s’endort et ses amis en profitent pour lui accrocher au bout de sa ligne un homard cuit. Lors de son réveil, il est surpris de trouver ce drôle d’animal qui ne vit pas dans les eaux de la région. À la suite de cette plaisanterie, il revient quelques années plus tard avec un apéritif qu’il a nommé « Duhomard » en hommage à cette curieuse prise.

Depuis le , Les Jardins de l’Orbrie, entreprise fondée en 2001 par Alain Péridy, arboriculteur spécialisé dans le domaine de la pomme et Jacky Collet, consultant, chef de vente et formateur commercial, reprennent la marque et la commercialisent à Bressuire[1],[2].

Élaboration[modifier | modifier le code]

  • Rouge : L’apéritif Duhomard rouge est élaboré à base de vin et d’arômes naturels de gentiane, d’écorces d’oranges douces et amères.
  • Blanc : L’apéritif Duhomard blanc est préparé à partir d’arômes naturels d’orange, de quinquina, de cacao et de gentiane.
  • Cerise : L’apéritif Duhomard cerise a été élaboré à partir de vin et d’arômes naturels de cerise[3].

Publicité[modifier | modifier le code]

La marque « Duhomard » apparaît en 1926 ; les premières affiches à destination des débitants de boissons sont créées par A. Roland de Saumur avec pour inscription « Quinquina Duhomard » et dans le coin gauche un bouc qui fume.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Daniel Fouchereau, Duhomard l’apéritif qui pince : Des rives de l'Argnton aux Jardins de l'Orbrie, Geste éditions, , 141 p. (ISBN 978-2-36746-365-0).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]