Dracorex

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dracorex est un genre éteint de dinosaures de la famille des pachycépalosauridés ayant vécu aux États-Unis à la fin du Crétacé supérieur il y a environ 66 millions d'années.

Des études réalisées en 2009 et 2010 ont conclu que Dracorex n'était en fait qu'un jeune du genre Pachycephalosaurus[2],[3],[4].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Dracorex signifie « le roi des dragons » et hogwartsia vient de Hogwarts (Poudlard en français), le nom de l'école des sorciers dans la série des livres Harry Potter, écrits par J.K. Rowling[5]. Ce nom a été inspiré par deux jeunes visiteurs du Musée des enfants d'Indianapolis qui ont trouvé une ressemblance avec un dragon.

Découverte[modifier | modifier le code]

Ce dinosaure a été découvert par des chasseurs de fossiles amateurs dans la formation géologique de Hell Creek, située dans le Dakota du Sud, aux États-Unis [6].

Description[modifier | modifier le code]

Dracorex mesurait environ 3 mètres de long, 1,2 mètre de haut et pesait 100 kilos. Il avait le sommet du crâne très dur, piqueté de pointes. Cette particularité lui servait sans doute à se battre (comme les chèvres actuelles avec leurs cornes) pour se défendre ou gagner les faveurs d'une femelle.

Reconstruction du squelette de Dracorex hogwartsia dans la collection du Musée des enfants d'Indianapolis. Le crâne est une restauration de Dracorex hogwartsia, le corps est un Pachycephalosaurus.

Invalidation du genre[modifier | modifier le code]

Des études en 2009 et 2010 remettent en cause la validité du genre, notamment celles de Jack Horner et M. B. Goodwin[2],[3]. Pour ces paléontologues Dracorex et Stygimoloch sont en fait des jeunes Pachycephalosaurus à différents stades de leur croissance : le dôme n'est pas encore formé chez le premier et est en cours de croissance chez le deuxième. Les épines entourant le dôme rétrécissent et deviennent des bosses osseuses à l'âge adulte[7],[5].

Il en serait de même pour les genres Goyocephale et Homalocephale selon N. R. Longrich et al.[4].

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Dracorex apparait dans un épisode de Nick Cutter et les Portes du temps.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) R. T. Bakker, R. M. Sullivan, V. Porter, P. Larson, and S. J. Saulsbury. 2006. « Dracorex hogwartsia, n. gen., n. sp., a spiked, flat-headed pachycephalosaurid dinosaur from the Upper Cretaceous Hell Creek Formation of South Dakota ». In S. G. Lucas and R. M. Sullivan (eds.), Late Cretaceous Vertebrates from the Western Interior. New Mexico Museum of Natural History and Science Bulletin 35:331-345. Consulter l'article en ligne
  2. a et b (en) John Horner et Mark Goodwin, « Extreme Cranial Ontogeny in the Upper Cretaceous Dinosaur Pachycephalosaurus », PLOS, (consulté le 29 octobre 2017)
  3. a et b (en) Horner J.R. and Goodwin, M.B. (2009). "Extreme cranial ontogeny in the Upper Cretaceous Dinosaur Pachycephalosaurus." PLoS ONE, 4(10): e7626. Online full text
  4. a et b (en) Longrich, N.R., Sankey, J. and Tanke, D. (2010). "Texacephale langstoni, a new genus of pachycephalosaurid (Dinosauria: Ornithischia) from the upper Campanian Aguja Formation, southern Texas, USA." Cretaceous Research, . DOI:10.1016/j.cretres.2009.12.002
  5. a et b Documentaire Coup de jeune sur les dinos produit par National Geographic Channel
  6. John Updike, « Dinosaures extrêmes », National Geographic, no 99,‎
  7. (en) T. Rex More Hyena Than Lion sur usnews.com le 24 février 2011

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Référence Fossilworks Paleobiology Database : Pachycephalosaurus Brown et Schlaikjer, 1943 (en)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]