Dorville (auteur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dorville (homonymie).

André-Guillaume Contant de La Molière[1], dit Dorville ou d'Orville, est un acteur, directeur de théâtre et auteur français du XVIIIe siècle, né en 1730 et mort après 1800[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Dorville joue à Lille en 1744, à Nantes en 1747, à Rouen de 1747 à 1749, à Amiens en 1749, à Dijon en 1751. Le , il est « directeur et entrepreneur de la Comédie de Versailles » et habite Saint-Germain-en-Laye. De 1756 à 1759, il joue au théâtre d'Anvers, dans la troupe de Mme Pompeati et de François Quinault, puis il dirige seul la troupe et fait banqueroute.

En janvier 1761, il produit un « certificat de vie », étant domicilié à Saint-Pétersbourg[3].

On le retrouve de 1773 à 1775 à Paris dans la troupe des Grands Danseurs du Roi, puis au Théâtre des Variétés-Amusantes en 1786.

Il meurt à Paris « au début du XIXe siècle ».

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Théâtre
  • L'Essai des talents ou les Réjouissances de la paix (comédie-ballet), Rouen, 1749.
  • Balthésie (tragédie), Lille, 1752.
  • Le Plaisir et la Reconnaissance (comédie), Anvers, 1756.
  • L'Opéra aux enfers (comédie), Lyon, 1763.
  • La Surprise ou les Rendez-vous (comédie), Tours, 1764.
  • Le Médecin par amour (comédie), Paris, 1786.
  • Le Paysan parvenu ou les Coups de la fortune (comédie), Paris, 1796.
Varia

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Son nom complet est donné sur l'acte de baptême de Guillaume-Antoine Moylin, registre de la paroisse Saint-Étienne de Lille, .
  2. Firmin Didot frères, Nouvelles biographie générale, t. XI, 1855, pp. 642-643.
  3. Archives nationales de France, Minutier central des notaires de Paris.

Liens externes[modifier | modifier le code]